Une envie folle de country pop avec le duo The Shires

Depuis le phénomène Taylor Swift ainsi que le succès du groupe Lady Antebellum, la country-pop a acquis dans l’hexagone ses notes de noblesse. Dans le même style musical j’ai envie de vous faire découvrir un duo anglais bien sympathique, The Shires.

Ce duo s’est formé en 2013 avec la rencontre entre le musicien métis Ben Earle et la chanteuse Crissie Rhodes. Ensemble ils ont déjà à leur palmarès musical 4 albums leur ayant assuré un grand succès dans les pays anglophones, même aux Etats-Unis où ils ont reçu la consécration  en obtenant un fameux award de la prestigieuse CMA (Country Music Association).

Il faut dire de Ben et Crissie ont du talent, ils savent tout faire à l’américaine. Ils sont en effet auteurs-compositeurs, écrivant même pour d’autres artistes pop-folk anglais. Ben sait jouer de la guitare et du piano, la blonde Crissie, fan de Dolly Parton et d’Alison Krauss a participé au X Factor du Royaume-Uni, ensemble ils forment une belle harmonie vocale.

Pour leur dernier album Good Years,  le duo a réalisé son rêve, l’enregistrer à Nashville dans le Tennessee, le berceau de la country américaine, en mettant une touche toute britannique à leurs compositions et en s’entourant d’autres artistes de country comme Canaan Smith et Kaity Rae.

Le nom du duo « The Shires » désigne la nomination de plusieurs comtés en Angleterre, en effet ils sont originaires de deux comtés voisins, le Hertfordshire et le Bedfordshire. Pour affirmer leurs racines anglaises dans l’univers très américain de la country,  ils ont choisi ce nom pour leur duo, gardant ainsi une marque originale, «so british», sur la route du succès de la country-pop à travers le monde.

Finalement, Ben et Crissie ne nous voulant que du bien, ils nous souhaitent  musicalement avec leur dernier opus de passer de bonnes années en écoutant de la country pop, ils ont raison car ça ne peut nous faire que du bien.

Author: Stéphane

Encyclopédiste des années 80 et collectionneur de 45 tours, il ne s'est toujours pas remis de la séparation du groupe ABBA. A toujours rêvé d'être un rockeur à la Rod Stewart mais aurait aimé aussi savoir jouer de la harpe celtique. Véritable archéologue du fonds commun Musique, il souhaite faire revivre des artistes inavouables à travers des articles et des vidéos sur Bmol, en assumant sans complexe son côté rétro et nostalgique de la génération Casimir! A osé un jour passer "Dancing Queen" à l'espace Musique et Cinéma de la bibliothèque Kateb Yacine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.