Edgar SEKLOKA, Musique noire

Edgar Sekloka est un artiste touche à tout pétri de convictions et de talents (et j’insiste sur le « s »!). Il nous le prouve à nouveau avec ce premier album solo « Musique noire ». Il s’était entre autres fait connaître dans le monde de la musique avec le groupe Milk, Coffe and Sugar avec Gaël Faye. Il a aussi exercé ses talents de slammeur avec Thiefs (trio jazz franco-américain). Il a par ailleurs été lauréat du Prix des Musiques d’ici en 2018.

Artiste à part dans le monde du rap francophone, il nous le confirme à nouveau avec cet album. Accompagné du chanteur percussionniste Koto Brawa et du guitariste Jean-Baptiste Meyer-Bisch, il réunit ici un joyeux mélange de rap, de chanson, de musiques du monde, de blues et de folk… Originaire du Cameroun, il a grandi à Puteaux où il revendique ses multiples identités et la richesse qu’elles constituent et qui transparaissent dans sa musique. Je vous invite d’ailleurs à regarder la vidéo « deux minutes avec Edgar Sekloka » sur RFI musique où il explique ses racines camerounaises et son rapport au rap.

Chacun des morceaux de cet album est une chronique sociale de notre temps qui fait le lien avec l’esclavage et l’aliénation de nos temps modernes. Un petit extrait de la chanson 7 « Je ne sais pas parler » :

« Si, si on continue de tondre du coton sur un troupeau de moutons nègres

parler des touristes qui voyagent dans des cadres photos selfies

des Trump qu’on adoube et des Rabhi dont on se méfie

des fashionistas liftées botoxées uniformisées

prennent leur corps comme un vêtement H&M à customiser

des écrans qui remplacent les personnes, progrès inversé »

Avec « Vertement », Edgar Sekloka évoque la traversée des migrants en bateau qui tentent d’atteindre les côtes européennes.

Vous pouvez regarder et écouter un autre de ses morceaux « Chansons pourpres » version confinée. Vous y verrez les trois acolytes jouer chacun dans une partie de l’écran et le dessinateur Piz dessiner en rythme sur la chanson.

Et savez-vous qu’Edgar Sekloka est aussi romancier et poète ? Deux de ses livres (il en a écrit trois) sont disponibles sur le réseau :

Impliqué, il intervient aussi régulièrement dans différentes structures pour proposer des ateliers artistiques : écoles, prisons, conservatoires, maisons de retraite… Donc même si le rap n’est pas votre tasse de thé habituellement, je vous invite fortement à écouter cet artiste quelque peu éclectique. Évoluant au gré de différents styles musicaux, les paroles de ses chansons sont ancrées dans notre société, vous y trouverez sans doute un morceau qui vous interpelle.

Vous pouvez aussi l’écouter sur DiMusic, notre bibliothèque numérique : https://music.divercities.eu/artists/100289

Sa chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UChHeSH1zbSyfN-4TiJjbl4Q

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.