La musique ça s’écoute aussi avec les yeux !

En attendant de pouvoir à nouveau accéder librement aux collections, vous avez la possibilité d’assouvir votre passion pour la musique sur CinéVod. Voici trois documentaires musicaux disponibles sur cette plateforme…

SYLVAIN RIFFLET, a celebration of Moondog

MOONDOG, sorte de clochard céleste déguisé en viking, a vécu dans les rues de New-York pendant plus de 35 ans avant de s’exiler en Allemagne. Celui qu’on aurait pu prendre pour un illuminé en le croisant dans la rue était un infatigable compositeur qui touchait à tous les genres : jazz, musique savante, chanson populaire, pop, avant-garde, voire précurseur de la techno avec ses compositions les plus proches de la transe. Sylvain Rifflet et son groupe mettent un bel enthousiasme à faire vivre sa musique, entre répétition à Bobigny, retour dans les rues new-yorkaises où il vécu et extraits du concert donné en 2013 au Festival Banlieues Bleues. A voir de toute façon pour Bird’s lamentVoir sur CineVod

RIOT GRRRL, quand les filles ont pris le pouvoir

Comment imaginer un mouvement menée par des femmes jeunes, inspirées par le punk, sans aucun moyen matériel, et se réclamant d’un féminisme revendicatif et politisé devenir la coqueluche des medias ? C’est pourtant ce qui s’est passé au début des années 90 aux États-Unis. Non, il ne s’agissait pas du grunge, mais du mouvement riot grrrl. Des filles donc, mais pas venues pour faire les plantes vertes. Elles sont montées sur scène, se sont emparées du micro, ont saisi leur guitare et autres instruments et ont balancé un grand coup de pied dans une scène (le punk-rock pour faire court) encore trop masculine à coup de textes crus et provocateurs. Examinant les liens avec le mouvement grunge concomitant, mais aussi le punk et son credo « Do it yourself », le documentaire revient sur les conditions d’émergence de ce mouvement avant son reflux progressif mais qui essaima petit à petit dans le monde entier au point qu’aujourd’hui beaucoup s’en réclame… Voir sur CinéVod

TESHUMARA

Popularisé à partir des années 90 par Tinariwen, le groupe emblématique de la musique traditionnelle des touaregs, et à leur suite de nombreux autres groupes de talents (Tamikrest, Group Doueh, Terakaft ou Bombino) ce documentaire revient aux racines politiques de ce qu’on appelle parfois le « blues du désert » : la rébellion touareg suite à l’indépendance et les tensions puis une guerre larvée qui ont suivi entre l’Etat malien et les touaregs du désert. Aujourd’hui les armes se sont tues et les guitares et les textes revendicatifs ont pris le relais. Une musique d’apparence simple mais à la puissance d’évocation poétique rare… Voir sur CinéVod

Author: Julien

Né quelques jours après la mort de Jimi Hendrix (on fait se qu'on peut). S'est flatté pendant longtemps de détester le jazz mais attribue désormais cela à une erreur de jeunesse. Déteste vraiment la nouvelle-nouvelle-nouvelle chanson française. Se gausse pourtant d'avoir vu Bashung un soir de 1995 et d'y avoir pris du plaisir. A tenté (vainement) d'être musicien et traine depuis son mal-être dans des débats musicaux stériles. Persiste a porter des pulls à capuche et des Converse (le plus souvent déchirées) à bientôt 40 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.