Youngblood Brass Band, un album et un concert labellisés par Bmol !

ybbb

Le 29 septembre, on est entré en automne depuis une bonne semaine, la météo flanchoie, on a dépensé une tonne d’énergie aux quatre vents de la rentrée, mais ça y est, les inscriptions à la piscine et au badminton sont bouclées, l’année est sur les rails, alors c’est le moment de s’octroyer une pause pour regonfler les batteries : la solution est là, à portée de main : un concert du Youngblood Brass Band à la Belle Électrique : 9 musiciens mêlant les apports du  funk et du hip-hop (avec le rap de David H. Skogen) à la tradition de la fanfare de cuivres de la Nouvelles Orléans (trombones rutilants, saxo rugissants, trompettes scintillantes, et sousaphone impressionnant) : ça swingue, ça danse et ça transpire dans une ambiance des plus festives, alors un conseil :  laissez les pulls au vestiaire !

Mais le Youngblood Brass Band n’est pas qu’une bande de joyeux lurons qui se démènent sur scène : leur collectif a aussi un rôle pédagogique : ils participent aux actions d’une association –Layered Arts Collective- œuvrant en direction des écoles jusqu’à l’université et dont le but est de  transmettre aux jeunes générations l’histoire et les racines des musiques de la Nouvelle-Orléans, des brass band jusqu’au hip-hop, en organisant stages et master-class lors de leurs tournées.

Une raison de plus pour transpirer intelligent !

# Label Bmol 6

Ou trouver ce document ?

 

 

Auteur : Martine

Si j'avais le choix de la couleur, j'aimerais assez être bleue, comme la note du même nom; si j'étais une note, j'aimerais être n'importe quelle petite croche de l'adagio du concerto pour clarinette de Mozart (et je promets de rester bien à ma place), ou encore un silence entre 2 notes de Thelonious Monk; si je devais changer de métier, je me vois bien pâtre sur un rocher chez Schubert ou ornithologiste chez Charlie Parker… Mais bon, j'avoue, dans la vraie vie je m'appelle Martine, et je suis amatrice, outre de musiques en tous genres - mais plus particulièrement celles qui passent à des heures impossibles à la radio - de moelleux au chocolat (avec un fond de sauternes), car c'est bien connu, ventre affamé n'a point d'oreille, et dans notre métier, les oreilles, c'est essentiel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.