Grâce à Michel Telo, et son petit frère Gusttavo Lima, la musique brésilienne est sous les projecteurs. Sauf que, Michel, t’es bien gentil mais t’as pas inventé la sertaneja! Alors attention, ne nous méprenons pas, moi la première je bouge mon anatomie dès que j’entends Ai se eu te pego… mais j’ai la chance, ici à la BMI, d’avoir accès à de la musique « en direct laïve » du Brésil, et question Sertaneja, on est plutôt bien servi. Petite sélection, pas du tout objective, selon mes goûts persos (musicomane s’abstenir,  musicophile bienvenu !)

Mais avant tout : petite définition.

Qu’est-ce que donc que la sertaneja ? Grosso modo c’est la country brésilienne.

Caractéristiques principales ? De l’accordéon, de la guitare acoustique et de la viola caipira. Le plus souvent jouée par des duos masculins (entre frères) bien que ces dernières années les femmes arrivent sur le devant de la scène.

C’est le genre musical le plus populaire et le plus écouté au Brésil. Je vous passe les détails mais en gros il y a trois grosses tendances :

  • Caipira (ou les racines de la sertaneja)

  • Sertanejo Romântico (là, a priori, j’ai pas besoin de traduire)

Genre plus commercial, où des instruments et sons plus « jeunes » sont introduits. Je n’ai pas trouvé de vidéo récente qui mette bien en valeur leur musique. Le mieux c’est de venir l’emprunter.

  • Sertanejo Universitário

Genre très populaire parmi les étudiants (d’où son nom). Au départ, ce genre s’est développé en réaction à l’aspect trop commercial du sertaneja romantique. Aujourd’hui, c’est le plus populaire et le plus représenté.

Le duo César Menotti & Fabiano

Le duo Jorge & Mateus

Et Michel dans tout ça ? Dans quel sous-genre il s’inscrit ? Universitário…

Bien sûr, ces artistes et bien d’autres sont présents à la BMI. Pendant tout le mois de juin le Brésil est à l’honneur à la BMI (la programmation c’est )…

Categories : A découvrir - tags :

Laisser un message