Roots of ska

Bmol en tongs ! En juillet et août, Bmol sera en mode best of… Retrouvez tout l’été des articles parus depuis 2008, spécialement sélectionnés par notre équipe.

C’est un coffret assez exceptionnel que publie Fremeaux & Associés sous la direction de Bruno Blum. 3 CD qui explorent les origines du ska, un genre musical Jamaïquain qui puise ses racines dans le shuffle américain, sous genre du rythm’and blues.

Le shuffle, né dans les années 40 aux Etats-Unis, est le pur produit des musiques afro-américaines alors principalement axées sur la danse.

Jitterbug_Wolcott_FSAA cette époque, hormis une élite éclairée, le jazz et ses dérivés étaient encore tenus à l’écart par la communauté blanche, qui les jugeait comme une « curiosité nègre » vulgaire et obscène. C’était une musique de « dance hall *», qui se dansait dans des bouges jugés mal famés.

skatalites_001

 

Du côté de la Jamaïque, c’est en particulier grâce au génial producteur Clement « Coxsone » Dodd et des instrumentistes tels qu’Ernest Ranglin (guitare), Rolando Alphonso (saxophone) ou Don Drummond (trombonne), que l’île commença à produire ses propres enregistrements.

En y intégrant des éléments de mento, les instruments disponibles sur place et sous l’influence des disques de rythm’ and blues apportés par les soldats américains et par les harmonies vocales du doo-wop.

ska fever

Ces orchestrations laisseront des années plus tard la place au ska puis au rocksteady et au reggae.

Outre un livret en français très documenté par Bruno Blum, ce coffret propose 69 titres enregistrés entre 1942 et 1962, date de naissance officielle de la Jamaïque indépendante et d’un genre musical nouveau : le ska !

 

* « Salles de danse »

Où trouver ce document?

Categories : Album de la semaine - tags : ,

Une réponse

  1. Martine dit :

    Mon cher Jérôme, figure-toi que cet album tourne en boucle dans ma voiture-auditorium : impossible de décrocher de ces boogie woogies, shuffle et autres doo wop, racines du ska, mais aussi du rock’n’roll !
    et ça a été l’occasion pour moi de découvrir que « Just a gigolo », universellement connu, était à l’origine un tango composé en Autriche par un musicien italien, si si, j’te jure (http://fr.wikipedia.org/wiki/Just_a_Gigolo): comme quoi, en musique comme ailleurs, c’est confirmé : tous cousins !

Laisser un message