Si on vous disait qu’un improbable disque de folk-world en arabe va vous épater et vous envoûter, y croiriez-vous ? Jawhar, chanteur tunisien de talent à la voix chaude et grave, reprend sa langue maternelle, se réapproprie une part de sa culture et lui ouvre de nouveaux horizons. Avec beaucoup de classe, il donne à cet album des couleurs d’Orient et de grands espaces américains à la fois…

Son premier album, « When Rainbows Call My Rainbows Fly » paru il y a 10 ans, avait dévoilé les talents d’un musicien doué, surnommé le « Nick Drake des sables » !

jawhar rainbow

Le titre de celui-là : « qibla wa qobla »,  traduit : « Le Baiser et l’Orientation de la Prière » reste mystérieux…Cet album peu connu a pourtant eu un prix, l’Octave du meilleur album de l’année -catégorie Musiques du Monde- en Belgique.

Un bel album… à écouter bien pétri de fatigue après une journée sportive, en ramollissant ses muscles dans un bain – oui je sais c’est pas écolo, mais c’est tellement bon.
Un mélange de chaabi tranquille et de folk subtil, une voix profonde et sensuelle, des mélodies d’une même veine apaisante.

Là, même avec l’arthrose des genoux (encore elle?), vous vous endormirez tranquille, sûr !

Où trouver ce document ?

Laisser un message