IrlN°1 Une ballade musicale dans les landes sonores de l’Irlande.

Je l’affirme, les Irlandais sont vraiment tous des chanteurs et des musiciens dans l’âme. La preuve avec ces artistes de musique irlandaise que vous pouvez retrouver dans les bacs de CD des bibliothèques (à la cote 9.73 pour la musique populaire et le folk irlandais et à la cote 2 pour le rock irlandais).

J’ai découvert la musique celtique irlandaise contemporaine dans les années 80 avec le premier tube mondial «Orinoco flow» d’Enya, une invitation à un voyage mystique sur les rives d’un affluent de l’Orénoque avec le refrain maritime inoubliable «Sail away» répété à l’infini.

Enya de son vrai nom Eithne Patricia Ní Bhraonáin chante en anglais et en gaélique, en effet elle est originaire du Donegal, un comté sauvage du Nord-Ouest de l’Irlande ou l’on parle encore l’ancienne langue des celtes irlandais. Issue d’une grande famille d’artistes, sa sœur Maire (Moya Brennan) ses frères et ses oncles forment le groupe irlandais Clannad mélangeant folk, new-age et musique celtique après avoir collecté les chants traditionnels gaéliques (sean-nos) et les lais irlandais (ballades chantées par les anciens bardes retraçant les mythes fondateurs de l’Irlande) de leur région natale.  Le groupe est aussi connu pour avoir réalisé un duo «In a lifetime» avec leur compatriote Bono le chanteur de U2.

Autres douceurs musicales irlandaises avec les chansons de Frances et Mary Black, Sharon Shannon, Susan McKeown, Mary Coughlan, Eleanor ShanleyKaran Casey, les violonistes The Kane Sisters. Roisin Elsafty et Sarah Ghriallais du Connemara, comme Noirin Ni Riain, chantent l’art des sean-nos en faisant revivre un répertoire oublié.

Vous retrouverez toutes ces chanteuses irlandaises dans les compilations suivantes : l’Imaginaire irlandais, Saint Patrick 2000Femmes celtesCeltic Woman, Celtica : magie des ballades celtes, The rough guide to celtic music, Long journey home, Irlande musiques traditionnelles, Notes irlandaises, Lord of reverance et la compil’ Mega Celtic.

Beaucoup plus tourmentée comment ne pas citer la tumultueuse Sinead O’Connor. Je me souviens qu’en conflit avec sa maison de disque elle s’était rasé la tête et avait déchiré la photo du Pape en direct durant une émission télévisée américaine, ce fut un scandale planétaire. Je vous rassure depuis la rebelle irlandaise s’est un peu calmée.

Côté musique traditionnelle irlandaise, vous aimerez aussi le groupe Altan mené par la chanteuse violoniste Mairéad Ni Mhaonaigh. Ainsi que le groupe Planxty de Christy Moore qui avait contribué au renouveau de la folk irlandaise dans les années 70.
Idem pour les Dubliners, les De Dannan créé par Dolores Keane, le groupe instrumental Lunasa qui tout comme les membres des Chieftains savent jouer de tous les instruments traditionnels irlandais : la harpe celtique qui est l’un des emblèmes nationaux de l’Irlande (en effet, la harpe est l’instrument des bardes et le symbole de la résistance irlandaise), flûtes traversières irlandaises, cornemuse irlandaise à soufflet (uilleann pipe), hautbois, accordéon chromatique, tambourin celte (le bodhran), violon (le fiddle), mandoline, bouzouki, concertina…
On doit aux Chieftains la musique du film Barry Lyndon de Stanley Kubrick, ils aiment comme tout bon irlandais les chansons rythmées à écouter en buvant de la bière ou du whisky dans un pub et à danser en faisant des claquettes afin de faire éclater le plancher.

Souvenez-vous de la danse entre Kate Winslet et Leonardo Dicaprio (gigues et reels : danses traditionnelles) sur une musique irlandaise  dans le film Titanic avant que le paquebot ne coule dans les eaux froides de l’Atlantique Nord.

Vous retrouverez aussi d’autres groupes ayant participé au renouveau de la musique celtique irlandaise comme les Celtic Sailors, Anuna, Nomos, Kila, Dervish, The Bothy band, Moving Heart ainsi que le violoniste Frankie Gavin et le guitariste-bouzoukiste Donal Lunny, les symphonies folk du compositeur Shaun Davey dans diverses compilations.

En Irlande on fait toujours de la musique en famille, la musique populaire traditionnelle est un héritage faisant partie de l’identité irlandaise. Par son insularité, l’Irlande est toujours un conservatoire des cultures celtiques et sa musique est un patrimoine vivant qui s’exporte dans le monde entier.
Alors si vous voulez en savoir plus il faut lire les livres suivants : Musiques des mondes celtes, Brendan et les musiques celtiques, La musique celtique et Les temps interceltiques : le renouveau de la musique celtique.
De même vous pouvez regarder en DVD les « live » du festival interceltique de Lorient ou les concerts de Sinead O’Connor et des Chieftains, ainsi que le documentaire sur les artistes Irlandais célébrant la musique celte Gaelforce : the spirit of Ireland.

La musique traditionnelle irlandaise inspire aussi le rock irlandais : avant le succès mondial de U2, il y avait le folk-rock de The Pogues, le punk-rock des frères O’Neill formant The Undertones et les Boomtown Rats de Bob Geldof.
Ainsi que le hard-rock de Thin Lizzy, le métal alternatif irlandais des énervés de Therapy ?, le pop-rock des Cranberries conduit par l’envoûtante Dolores O’Riodan.
Coté pop-variété les irlandais ont eu droit eux aussi à leur boys band avec les Boyzone de Ronan Keating tandis que la pop-celtique cartonne avec le trio féminin composé des trois sœurs Sharon, Andrea et Caroline Corr formant le groupe The Corrs.

Ne vous inquiétez pas aujourd’hui la relève du rock irlandais est assurée par les groupes actuels : The Script, Snow Patrol et Two Door Cinema Club et du coté folk par The Frames et Damien Rice.

J’ai une devinette, quel est le pays qui a gagné le plus de fois le concours de l’Eurovision ?
Eh bien ne cherchez pas, c’est bien sûr l’Irlande qui a remporté 7 fois le concours grâce aux performances vocales de Johnny Logan (deux fois vainqueur, c’est le record), Linda Martin et Niamh Kavanagh qui participa aussi à la BO du film d’Alan Parker, The Commitments, histoire de l’aventure de jeunes chômeurs de Dublin voulant fonder un groupe de musique soul.

En parlant des artistes irlandais il ne faut surtout pas oublier ceux de l’Irlande du Nord (Ulster) qui est toujours rattaché à la couronne britannique : les défunts chanteurs-guitaristes de blues-hard rock, Gary Moore et Rory Gallagher ainsi que la soul de Belfast de Van Morrison, la pop new-wave de Chris de Burgh et la belle voix de Brian Kennedy.

Pour finir ce voyage dans l’univers musical irlandais sous la protection de Saint Patrick en Hibernie (c’est le nom latin désignant l’île d’Irlande), je me permets de vous faire partager un dernier petit plaisir musical (en live) avec les voix de cinq solistes masculins irlandais, les Celtic Thunder :

Le mois prochain retrouvez la deuxième destination de notre grand voyage dans la grande famille musicale des nations celtiques…

Laisser un message