cabfrap2
Chaque année, à la même période, c’est comme une habitude. On relâche la pression, on pense aux vacances et on attend avec impatience la programmation des festivals d’été.
Si je ne peux pas grand-chose pour vous sur les 2 premiers aspects de ces préoccupations estivales, Bmol vient à votre rescousse sur son cœur de cible (comme diraient mes copains les publicitaires), son cœur de métier (comme disent mes amis les cadres), son cœur qui bat comme on peut définir un bon festival et sa musique en live.

Et comme Bmol est là pour ça, je vous livre mes coups de cœur et conseils sur quelques concerts qui devraient valoir le détour au Jardin de Ville cet été.

Lundi 21 juillet

moriarty salem

Stracho_Temelkovski_solo_Mandole_et_udu_69262075_thumbnail

sena-dagadu-pier17-by-mantse-aryeequaye-tdg

 

 

 

Dès 19h, sous le kiosque, la 16ème édition de Cabaret Frappé attaquera très fort avec la soul-groove-électro de la Ghanéenne Sena Dagadu. Ce sera gratuit et cela peut faire très mal, notamment si l’on se fie à l’écoute de ce titre « Extra large » extrait de son dernier album Lots of trees.

Il ne faudra pas manquer non plus un peu plus tard dans la soirée le projet du Grenoblois Stracho Temelkovski, impressionnant de virtuosité dans une réinterprétation de ses racines macédoniennes enrichies de ses nombreux voyages musicaux. Une belle rencontre ensuite, initiée dès 2012 (voir vidéo), entre l’univers mélancolique inspiré du folklore américain de Moriarty et l’envoutante Christine Salem qui explore principalement les racines africaines du maloya réunionnais.

Mardi 22 juillet

Meta-and-the-C-Stones

Ky-mani-Marley

concert-de-maya-kamaty

 

 

 

C’est une tendance qui se confirme : le reggae trouve désormais sa place dans la programmation de pas mal de festivals généralistes en Europe. Pas manqué pour la Cabaret Frappé qui sait surfer sur ce toujours grand succès populaire en programmant, outre Ki-Many Marley dont on peut espérer un concert dans la grande tradition des live jamaïcains, le Sénégalais Meta. Accompagné de son groupe Cornerstones, c’est une très belle révélation de la scène reggae internationale que l’on pourra découvrir ce soir-là. Témoin cette vidéo qui donne la mesure de ce que peuvent apporter au reggae des sonorités traditionnelles, dans la pure tradition des reggaemen venus d’Afrique.

La soirée aura commencé avec Maya Kamaty, jeune artiste réunionnaise prometteuse.

Mercredi 23 juillet

tricky

St.Lo

call_me_rico

 

 

 

 

Evènement !! Après un concert en plein air de They Call Me Rico, c’est Tricky, un des membres fondateurs de Massive Attack et du mouvement trip-hop qui sera la tête d’affiche de cette 3ème soirée. Tricky est un phénomène, un personnage comme l’Angleterre n’en engendre qu’un par décennie. Friand d’expérimentations sur des terrains électroniques, ses 11 albums (tous disponibles en bibliothèque) témoignent d’une créativité hors-pair. La magie devrait être au rendez-vous !

En ouverture, c’est St Lô qui devrait aiguiser votre appétit. Porté par la charismatique poète et chanteuse Hanifah Walidah (ex Brooklyn Funk Essentials) et sa voix profonde, le groupe franco-américain s’affranchit de la simple étiquette électro pour flirter, tout en tension, avec une soul rugueuse et un électro blues urbain.

Jeudi 24 juillet

françois-21

Cascadeur

natas

 

 

 

Romantisme et intime à tous les étages pour cette soirée de jeudi.

Natas Loves You a choisi la voie d’une électro-pop lumineuse et soyeuse pour vous inviter à une divagation romantique qui devrait ravir les plus bienheureux des festivaliers.
Cascadeur se fraye depuis quelque temps une place de choix dans le monde de la pop. Des compositions ouvragées et une émotion palpable caractérisent les chansons de cet homme masqué. Un grand émotif à la voix fluette qui nous fait pénétrer son monde intérieur.

Enfin, Frànçois & The Atlas Mountains clôturera cette soirée. Révélé au grand public grâce à leur somptueux dernier album « Piano ombre » et son tube « La vérité », l’univers intimiste et fantasmatique de Frànçois révèle des peurs et des failles qui lui ont permis, grâce à une introspection et une longue maturation, d’engendrer un album remarquable. Si les textes sont d’une beauté vénéneuse, ce sont aussi les mélodies et les instrumentations qui interpellent. Frànçois, qui s’est intéressé aux chants soufis, aux transes gnawas, aux musiques indienne et d’Afrique de l’ouest qui redéfinissent complétement les rapports du corps et de l’esprit, a su se détacher des formats traditionnels qui agissent souvent comme des carcans… Pas étonnant alors que son écriture trouble et que le primitif ne soit jamais loin.

Vendredi 25 juillet

as-animals-e1389024207967

lou-marco

joebel

 

 

 

 

 

Après l’ouverture par la Grenobloise Joe Bel, c’est une autre femme que l’on retrouvera sous chapiteau : Lou Marco. La Française oeuvre depuis quelques années dans le monde de la musique. C’est Mirwais, ex guitariste et compositeur de Taxi Girl qui la poussa à composer et à chanter. Biberonnée par son père aux percussions, synthés vintage et autres machines, elle se compose un monde où le rock qui l’a vu naître rencontre des sonorités électro et se marie avec des textes en français ou en anglais : mélancolie, sensualité et délicatesse.

Le duo français As Animals commence à faire parler de lui. Se définissant comme artisans d’une pop élégante, leurs concerts sont présentés comme des surprises… tout-juste croit-on savoir qu’ils sont 8 sur scène dont 2 batteurs et que la belle Zara est une bête hypnotique et sensuelle ! Quand un ancien guitariste du Conservatoire qui a vrillé en entendant Metallica rencontre une fan de Cyndi Lauper et qu’ils font produire leur album par Tore Johansson (le 1er Franz Ferdinand, Cardigans etc)… ça sent la soirée où tout peut se passer !

Samedi 26 juillet

pulpalicious

fakear

thomas azier

empiredust

asanewrevolt

 

 

 

Nouveauté du Cabaret Frappé cette année !
Dès 19h une soirée entièrement gratuite pour un éclectique plateau électro : indie-rock, hip-hop, rock, funk, électro-pop…
Avec As A New Revolt, Empire Dust, Thomas Azier, Fakear et Pulpalicious.

A noter qu’en plus de cette programmation, l’association Retour de Scène-Dynamusic vous propose le meilleur de la scène locale en concert intimiste dans le Zicbus tous les soirs dès 21h.

N’oubliez pas non plus qu’à partir de 20h chaque soir les bibliothèques de Grenoble et le festival proposent des lectures à la Roseraie.

Et que la présentation de la carte des bibliothèques de Grenoble vous donne droit aux tarifs réduits!

Discographie (albums empruntables en bibliothèque) et écoute du Cabaret Frappé ici

Laisser un message