Ces derniers mois (voire un peu plus) quelques excellents disques de rap ont bien squatté ma platine : girl power, rap-metal, gangsta, musique industrielle voire mélancolique, plus que jamais le rap se mélange et s’hybride à tous les styles…

Ah Princess Nokia! Derrière ce nom tout mignon se cache une artiste à prendre avec des pincettes. Car attention elle parle (parfois) aussi mal que les garçons, elle fait (parfois) des gestes obscènes, mais on est quand même moins dans la pose et plus dans le discours que les « Bad Boys »; d’ailleurs pas de flingues ni de chaines en or ici. En gros ce qui l’énerve Princess Nokia, c’est la place qu’on réserve aux femmes, et donc elle ne garde pas sa langue dans sa poche. Et sur scène, ça envoie, juste avec avec un MC en soutien ! Allez je vous rajoute une petite vidéo pour la démonstration…

Ou trouver Princess Nokia ?

Earl SweatShirt, ça a été la grosse claque des dernières années pour moi. Son album Doris m’a accompagné de longs mois et j’y retourne régulièrement. Un univers sombre voire carrément glauque, des paroles qui tirent plutôt vers le gangstarap, mais l’art de faire efficace avec très peu de moyens. Ici, un beat simplissime et une ligne de basse minimaliste sur lesquels vient se poser un flow inspiré. Des featurings de haut vol (RZA, Tyler The Creator, Vince Staples), des samples aux petits oignons (Burgundy), quelques notes de claviers par ci par là hissent cet album très haut. Earl Sweatshirt affiche d’impressionnantes cernes et à l’air d’un zombie sur sa pochette d’album ou ses clips, mais sa musique est bien vivante !

Où trouver Doris d’Earl Sweatshirt ?

Bon Body Count, j’aime toujours autant. J’en ai déjà parlé ici mais j’en remets donc une couche. Son nouvel album tient la route, peut-être un peu en retrait par rapport à son précédent, l’excellent Manslaughter, mais ça reste du Body Count avec tous les ingrédients qu’on aime : des riffs métal bien agressifs et un phrasé bien agressif aussi, le niveau de colère moyen encore rehaussé on l’imagine par l’élection de Donald Trump et la situation des Afro-Américains…
Dans le genre rap-metal, à écouter aussi Prophets Of Rage, le supergroupe composé des musiciens de Rage Against The Machine et de chanteurs de Public Enemy et Cypress Hill.

Ou trouver Prophets Of Rage ?

Quand on me demande comment définir la musique de Dalëk, je ne trouve jamais rien de mieux que de parler de « rap post-apocalyptique ». Un des rares exemples à ma connaissance de rap posé sur des instrus et des samples de musique industrielle. C’est sans doute pourquoi Dalëk est le groupe de hip-hop préféré des amateurs de rock. Et toute la discographie est à l’avenant : parfois moins barré, moins expérimental, mais toujours aussi rugueux et abrasif. Si vous n’arrivez pas à imaginer à quoi pourrait ressembler la musique de l’apocalypse, écoutez Dalëk… Ça y est, vous voyez mieux ?

Où trouver Endangered Philosophies ?

Et pour finir un peu de douceur avec Apollo Brown & Skyzoo. Écoutez attentivement le début (ou la fin) du morceau : la spécialité d’Apollo Brown c’est de disséminer un peu partout des samples de craquements du diamant sur le 33t. Un vrai fétichiste du vinyle comme beaucoup de musiciens issus de la culture hip-hop. Un morceau basé sur une très belle boucle de violon pour un morceau de rap mélancolique joliment porté par les voix de nos 2 compères. Le rap sait aussi faire dans le velours ! Un album oldschool truffé de samples soul et jazzy, la classe !

Où trouver The easy truth ?

Categories : A découvrir - tags :

Laisser un message