thomas-howard-memorial-au-galion-vendredi

Happening ou huis-clos musical, les musiciens de Thomas Howard Memorial proposent un projet ambitieux et abouti.

Venus tout droit de Guingamp, berceau du post-rock à la française (humour), ce quatuor formé par Elouan Jégat, Yann Olivier, Vincent Roudaut et Camille Courtes se distingue par son énergie mélancolique et l’atmosphère lunaire de ses créations.
Pour ce 3ème album « In lake », ils décident d’investir en Juin 2015, le lac artificiel de Guerlédan (Côtes d’Armor) alors asséché. Après 8 mois de tractation avec les autorités locales ils obtiennent les autorisations nécessaires et investissent les lieux à 4h du matin.

Le concert commence entre chien et loup, à la simple lumière de bidons enflammés, sans public, en tête à tête avec l’obscurité. Petit à petit l’aube arrive et dévoile le paysage aride, désertique, apocalyptique, en résonance directe avec la musique du groupe. Toute ressemblance avec le « live at Pompeii » de Pink Floyd étant bien évidemment voulue et assumée.
A la réalisation, ils choisissent Nicolas Charles, réalisateur du film « la vallée engloutie » qui prend ici un malin plaisir à jouer avec les atmosphères, dévoiler les espaces petit à petit, sublimer les musiciens.
Un live d’une beauté pure et énigmatique, à déguster avec ou sans les images. La musique porrait se suffir à elle-même, mais l’oeuvre prends vraiment tout son sens avec le visuel.
A vous de choisir, le CD est dispo à la bibliothèque et le concert est disponible en intégralité sur Arte.

 

Categories : Album de la semaine - tags : ,

Laisser un message