THE BLACK SEEDS « Fabric »

Héritier d’une scène néo-zélandaise très active depuis les années 70, The Black Seeds apparaît aujourd’hui, avec Fat Freddys Drop, comme le fer de lance du mouvement reggae dans l’île.

Fondés en 1998 à Wellington, le groupe creuse avec ce sixième album une veine reggae/funk/soul qui les a fait connaître dès 2004 avec son désormais classique On the sun (que vous pouvez écouter sur 1D touch). Le disque alterne des titres reggae inspirés du dub ou du roots, et des moments funk et soul, le tout dans un esprit parfois joyeux, parfois plus grave et cérébral.
Relevé par les voix élégantes et suaves de Barnaby Weir et Daniel Weetman, cet album sort du lot grâce à son mélange des genres et à sa faculté à faire cohabiter des sentiments ambivalents chez l’auditeur habitué à des schémas reggae plus classiques.

Mystérieux, joyeux et magique…

Où trouver ce document ?

The Black Seeds sur 1D touch

Author: Jérôme

Persuadé que toute musique a un sens social caché, il déteste Florent Pagny et Elton John. Musicien, il raconte partout qu'il a joué avec Tiken Jah Fakoly et qu'il a touché Angus Young lors d'un concert à Alpexpo en 1980. Il essaye lamentablement d'imposer l'écoute de France Culture en voiture à ses enfants, mais connaît le rap et le r'n'b de Skyrock par cœur. Obnubilé par la désertion des jeunes en bibliothèque, il serait prêt à remplacer le logo des bibliothèques de Grenoble par une photo plain-pied de Beyonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.