STENDHAL ET LA MUSIQUE ?

On ne sait pas si Stendhal aimait le chocolat. On sait par contre qu’il aimait la musique… Il découvre en 1800 Le Matrimonio segreto de Cimarosa, qui l’inspire quand il écrit « La Chartreuse de parme ».
http://www.youtube.com/watch?v=Yqrgx1lhf6g

Amoureux et défenseur de la musique italienne (mélodies et bel canto), ainsi que de la musique allemande (Mozart), pas de la musique française, l’ingrat !
Ses musiciens préférés sont : Métastase – désolée, aucun extrait à vous faire entendre, pourtant avec un nom pareil j’aurais bien aimé – Paesiello (ou Paisiello) peu connu mais ce concerto grandement classique n’est pas sans intérêt :

Bellini, Pergolèse, Mozart, Haydn et Rossini, là déjà on connaît mieux. Et dans cet extrait de la Callas chantant Bellini, qui peut prétendre qu’aucun frisson ne l’a traversé ?

Stendhal « entre en littérature » en 1815 par le biais de sa passion pour la musique. Son premier livre imprimé s’intitule « Une vie de Haydn » :
L’âme et la Musique : vies de Haydn, de Mozart et de Métastase : vie de Rossini : notes d’un Dilettante / Stendhal

Il écrit ensuite en 1824 : « La vie de Rossini », qui est une critique du public parisien, un pamphlet politique et un hymne au « romanticisme ». Passionné par l’opéra bouffe, « ce mélange d’allégresse et de tendresse », il écrit même un livret : Il forestieri in Italia, mais qui restera inutilisé…(il n’ose pas le proposer à Rossini ?) Ses chroniques dans le « Journal de Paris » s’intitulent « Notes d’un dilettante ».

« En musique il y a deux routes pour arriver au plaisir : le style de Haydn et le style de Cimarosa, la sublime harmonie et la mélodie délicieuse »
http://www.youtube.com/watch?v=3L-304I-pRc

« Il n’y a donc rien à faire dans ce genre qu’à mourir de rire ou de plaisir, quand on entend un bon opéra buffa et qu’on n’est pas flegmatique ». « L’opéra buffa s’accommode assez bien de la médiocrité, une seule qualité est nécessaire au chanteur : c’est de la gaieté, du naturel, et surtout ce qu’on appelle en Italie du brio  »


http://www.youtube.com/watch?v=Wchhdbc-9cA&feature=fvst

« Stendhal et le sentiment amoureux » fut un spectacle conçu par les élèves du conservatoire en 2006, et donné à la bibliothèque Kateb Yacine. Nous n’en avons hélas pas d’enregistrement mais ces extraits là vous en donneront l’esprit :
Rossini : La Passeggiata, quatuor (extr. de Moïse en Egypte)
http://www.youtube.com/watch?v=SV1bsNL8mcQ

Mozart : extrait des Noces de Figaro : air de la comtesse « Porgi amor »

Parions qu’il aurait emporté son iPhone sous la treille avec une playlist de son choix… Non ?

Author: Anne

Rêvant d'épouser un chef d'orchestre, elle s'essaie en cachette aux concertos de Mozart pour piano et orchestre, elle au piano et l'orchestre au cd. Rêvant d' être contrebassiste, elle s'achète un violoncelle pour ne pas changer de voiture. Différente de ses camarades blogueurs par son grand âge, elle tente de sauver bmol du désert classique et jazzistique ! Grisée par bmol, la montagne, la musique et le chocolat, bref tout ce qu'il faut pour sauver une bibliothèque.

2 Replies to “STENDHAL ET LA MUSIQUE ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.