On ne sait pas si Stendhal aimait le chocolat. On sait par contre qu’il aimait la musique… Il découvre en 1800 Le Matrimonio segreto de Cimarosa, qui l’inspire quand il écrit « La Chartreuse de parme ».
http://www.youtube.com/watch?v=Yqrgx1lhf6g

Amoureux et défenseur de la musique italienne (mélodies et bel canto), ainsi que de la musique allemande (Mozart), pas de la musique française, l’ingrat !
Ses musiciens préférés sont : Métastase – désolée, aucun extrait à vous faire entendre, pourtant avec un nom pareil j’aurais bien aimé – Paesiello (ou Paisiello) peu connu mais ce concerto grandement classique n’est pas sans intérêt :

Bellini, Pergolèse, Mozart, Haydn et Rossini, là déjà on connaît mieux. Et dans cet extrait de la Callas chantant Bellini, qui peut prétendre qu’aucun frisson ne l’a traversé ?

Stendhal « entre en littérature » en 1815 par le biais de sa passion pour la musique. Son premier livre imprimé s’intitule « Une vie de Haydn » :
L’âme et la Musique : vies de Haydn, de Mozart et de Métastase : vie de Rossini : notes d’un Dilettante / Stendhal

Il écrit ensuite en 1824 : « La vie de Rossini », qui est une critique du public parisien, un pamphlet politique et un hymne au « romanticisme ». Passionné par l’opéra bouffe, « ce mélange d’allégresse et de tendresse », il écrit même un livret : Il forestieri in Italia, mais qui restera inutilisé…(il n’ose pas le proposer à Rossini ?) Ses chroniques dans le « Journal de Paris » s’intitulent « Notes d’un dilettante ».

« En musique il y a deux routes pour arriver au plaisir : le style de Haydn et le style de Cimarosa, la sublime harmonie et la mélodie délicieuse »
http://www.youtube.com/watch?v=3L-304I-pRc

« Il n’y a donc rien à faire dans ce genre qu’à mourir de rire ou de plaisir, quand on entend un bon opéra buffa et qu’on n’est pas flegmatique ». « L’opéra buffa s’accommode assez bien de la médiocrité, une seule qualité est nécessaire au chanteur : c’est de la gaieté, du naturel, et surtout ce qu’on appelle en Italie du brio  »


http://www.youtube.com/watch?v=Wchhdbc-9cA&feature=fvst

« Stendhal et le sentiment amoureux » fut un spectacle conçu par les élèves du conservatoire en 2006, et donné à la bibliothèque Kateb Yacine. Nous n’en avons hélas pas d’enregistrement mais ces extraits là vous en donneront l’esprit :
Rossini : La Passeggiata, quatuor (extr. de Moïse en Egypte)
http://www.youtube.com/watch?v=SV1bsNL8mcQ

Mozart : extrait des Noces de Figaro : air de la comtesse « Porgi amor »

Parions qu’il aurait emporté son iPhone sous la treille avec une playlist de son choix… Non ?

2 réponses

  1. Amiel dit :

    Bonjour
    Belle musique.
    Olivier

  2. Amiel dit :

    J’aime beaucoup « votre » musique !

Laisser un message