dio

En 2010 s’est éteint, Ronnie James Dio, chanteur de Rainbow, Black Sabbath, puis Heaven & Hell.

La scène métal a accusé le coup en voyant partir une de ses figures emblématiques, mais les majors ont su surfer sur la vague du « c’est toujours les meilleurs qui partent les premiers », et je vous propose donc de vous arrêter sur 2 documents récemment sortis et qui méritent qu’on y prête une oreille.

Le premier est un DVD : Finding the secret heart – Live In Philly 1986, enregistré au Spectrum à Philadelphia.

dvdUne des caractéristiques principales de Dio (outre ses chemises à manches bouffantes) est d’avoir toujours eu à cœur de présenter un univers onirique, tendance médiéval fantastique : dragons, épées magiques, sortilèges et bravoure : ça a de la gueule ! Ou pas … à la vision de ce DVD, mes collègues se sont bien payé ma tête, car il faut l’avouer, ça a un peu vieilli quand même.
Mais fi de ricaneries, ce DVD est riche d’enseignement éthno-musicologique (hum) voilà un témoignage pris sur le vif de la scène heavy à son apogée : brushing, pantalons moulants, chaines, synthés, cuir, lasers et fumée mais surtout … le dragon en carton animatronique qui jailli de la scène. Ajoutez à ça les titres épiques comme Last in Line, Holly Diver ou le mythique Heaven & Hell. N’en jetez plus, voilà le « must have » du métalleux nostalgique (et il est souvent nostalgique le métalleux).

ronnie-james-dio-Il y a quelques mois, l’album tribute « This is your life » pour la fondation Stand Up and Shout contre le cancer, propose des reprises de Ronnie James Dio par des petits groupes émergents comme Metallica, Anthrax, Motorhead, Rob Alford ou encore Tenacious D.
Un bel hommage à celui qui, de près ou de loin, a influencé la scène métal depuis maintenant 3 générations. Même si les reprises ne sont pas toutes du même niveau, on sent un vrai plaisir à la réinterprétation de ces standards. Petit coup de cœur pour ce groupe dont j’ignorais l’existence mais qui pour moi propose la meilleure reprise de l’album : Killswitch Engage, difficile de s’attaquer à un monument tel que Holy Diver.

Holy Diver by Kill Switch Engage on Grooveshark

8864-rock-legend-ronnie-james-dioS’il fallait résumer l’immense carrière de Dio en quelques lignes, retenez qu’il intègre Rainbow en 1975 (le groupe du guitariste Richie Blackmore), cette expérience lui permet de se faire connaître et respecter auprès du public et notamment les fans de Deep Purple. Il intègre en 1979 Black Sabbath où il remplace Ozzy Osbourne au chant. Il enregistre alors le sublime album « Heaven & Hell » et conquiert un large public par son chant si reconnaissable et son feeling avec le public (la légende dit qu’il a remis au goût du jour le geste des cornes du diable). S’ensuit ensuite sa carrière solo (voir les 2 documents chroniqués ci-dessus) et enfin, la reformation de Black Sabbath sous le nom d’Heaven & Hell avec qui il sort son dernier album en 2009, The Devil You Know.

Enfin si vous pensez que ce type est, et restera un parfait inconnu pour vous, détrompez-vous ! C’est lui qui chante dans le clip de la grenouille de quand vous étiez petit.


Roger Glover & Guests – Love Is All [1974 The Butterfly Ball]

Allez, bisous !

Categories : A découvrir - tags : ,

Laisser un message