Que trouve-t-on dans Rien ? Tout et n’importe quoi. La lecture des dernières volontés du Général de Gaulle, des extraits de la série TV « Dallas », un reportage sur le bathyscaphe…

requiem.jpgle tout mêlé à une musique s’inscrivant dans la lignée « post-rock » de groupes comme Godspeed You ! Black Emperor, avec néanmoins un côté dilettante qui fait le charme de ce Requiem pour des baroqueux, titre pompeux pour un disque « récréation », dont la solennité est automatiquement dynamitée par ces sales gosses.

Il y a de la farce dans ces collages, cependant l’exécution est parfaitement maîtrisée. Comme je l’annonçais en préambule, on trouve tout et n’importe quoi dans cet album, certes, mais pas n’importe comment.

Long à démarrer, Requiem pour des baroqueux gagne en intensité piste après piste, pour s’achever de manière magistrale. Mention spéciale au deuxième titre, « The Dallas Sessions »,

qui développe dans un laps de temps très court beaucoup de sensations différentes, à la manière du « Happiness is a warm gun » des Beatles.
Requiem pour des baroqueux / Rien (Un Dimanche, 2003)


Sur le Web : http://www.myspace.com/rienrienrien

Categories : Album de la semaine - tags : ,

Une réponse

  1. Emeline dit :

    Rien sera en concert à Grenoble pendant le festival « Cabaret frappé » le mardi 24 juillet 2007 avec Herman Dune.

Laisser un message