BMOL est le blog des bibliothécaires musicaux de la ville de Grenoble. Il est basé sur un principe collaboratif, chacun des acquéreurs musicaux étant libre de participer et de proposer sa pierre à l’édifice.
BMOL se veut également ouvert sur l’extérieur : adhérent ou non de la bibliothèque, vos contributions seront examinées par le comité de rédaction et – sous réserve d’acceptation – publiées sur Bmol. Envoyez vos textes à bmolgrenoble@gmail.com

EMELINE :

EmelineEnfant des années 80, elle s’est épanouie dans cet immense chaos musical et en reste cruellement nostalgique. Aujourd’hui encore secrètement amoureuse de Jon Bon Jovi, elle a pourtant élargi sa culture musicale et ne désespère pas d’écouter du Classique quand elle sera grande. Son leitmotiv : désacraliser l’image des bibliothèques et inviter Metallica pour la fête de la musique. En attendant elle boit trop de café et essaiera d’être à l’heure la prochaine fois c’est promis!
Voir les articles de cet auteur

JÉRÔME :

JérômePersuadé que toute musique a un sens social caché, il déteste Florent Pagny et Elton John. Musicien, il raconte partout qu’il a joué avec Tiken Jah Fakoly et qu’il a touché Angus Young lors d’un concert à Alpexpo en 1980. En voiture, il essaye lamentablement d’imposer l’écoute de France Culture à ses enfants, mais connaît Ariana Grande et le rap français par cœur. Esthète, il milite ardemment pour remplacer le logo des bibliothèques de Grenoble par une photo plain-pied de Beyoncé.
Voir les articles de cet auteur

Jö:

JöDans sa grotte, avec une connexion réseau et du gros son dans les oreilles, on le voit peu, on l’entend peu mais il est là, dans l’ombre, en train de coder sur le blog ou de triturer des images, prêt à passer en mode super sayen en cas d’urgence.
Voir les articles de cet auteur

JULIEN :

JulienNé quelques jours après la mort de Jimi Hendrix (on fait ce qu’on peut). S’est flatté pendant longtemps de détester le jazz mais attribue désormais cela à une erreur de jeunesse. Déteste vraiment la nouvelle-nouvelle-nouvelle chanson française. Se gausse pourtant d’avoir vu Bashung un soir de 1995 et d’y avoir pris du plaisir. A tenté (vainement) d’être musicien et traine depuis son mal-être dans des débats musicaux stériles. Persiste a porter des pulls à capuche et des Converse (le plus souvent déchirées) à bientôt 40 ans…
Voir les articles de cet auteur

MARTINE :

MartineSi j’avais le choix de la couleur, j’aimerais assez être bleue, comme la note du même nom; si j’étais une note, j’aimerais être n’importe quelle petite croche de l’adagio du concerto pour clarinette de Mozart (et je promets de rester bien à ma place), ou encore un silence entre 2 notes de Thelonious Monk; si je devais changer de métier, je me vois bien pâtre sur un rocher chez Schubert ou ornithologiste chez Charlie Parker… Mais bon, j’avoue, dans la vraie vie je m’appelle Martine, et je suis amatrice, outre de musiques en tous genres – mais plus particulièrement celles qui passent à des heures impossibles à la radio – de moelleux au chocolat (avec un fond de sauternes), car c’est bien connu, ventre affamé n’a point d’oreille, et dans notre métier, les oreilles, c’est essentiel !
Voir les articles de cet auteur

STEPHANE :

StéphaneEncyclopédiste des années 80 et collectionneur de 45 tours, il ne s’est toujours pas remis de la séparation du groupe ABBA. A toujours rêvé d’être un rockeur à la Rod Stewart mais aurait aimé aussi savoir jouer de la harpe celtique. Véritable archéologue du fonds commun Musique, il souhaite faire revivre des artistes inavouables à travers des articles et des vidéos sur Bmol, en assumant sans complexe son côté rétro et nostalgique de la génération Casimir! A osé un jour passer « Dancing Queen » à l’espace Musique et Cinéma de la bibliothèque Kateb Yacine !
Voir les articles de cet auteur

ANNE :

aNNERêvant d’épouser un chef d’orchestre, elle s’essaie en cachette aux concertos de Mozart pour piano et orchestre, elle au piano et l’orchestre au cd. Rêvant d’ être contrebassiste, elle s’achète un violoncelle pour ne pas changer de voiture. Différente de ses camarades blogueurs par son grand âge, elle tente de sauver bmol du désert classique et jazzistique ! Grisée par bmol, la montagne, la musique et le chocolat, bref tout ce qu’il faut pour sauver une bibliothèque.
Voir les articles de cet auteur