De plus en plus d’artistes n’hésitent pas à dévoiler leurs corps dans leurs vidéo-clips, affiches, pochettes d’albums, voire sur scène (Iggy Pop, l’iguane du rock est un habitué) sans compter Internet. Un phénomène qui prend de l’ampleur depuis les années 70.

Rappelons-nous la célèbre affiche «mon cul est donc célèbre» de Michel Polnareff montrant ses fesses nues pour créer le buzz. Une publicité ayant choqué une France encore puritaine, une polnarévolution qui fit scandale qui lui couta cher mais qui fut un coup publicitaire magistral.


Avec les années 80, la place importante du clip et la libération sexuelle ont permis de faire tomber la pudeur, les complexes et la timidité (petite pensée émue à Madonna, Alanis Morissette, Janet Jackson, Cher, Grace Jones…). Le corps s’expose davantage en devenant un atout important dans la promotion d’une carrière pour un certain nombre d’artistes frisant parfois l’exhibitionnisme.
Fort de ce succès, c’est désormais le règne du body dans le show-biz. Il faut être de plus en plus sexy, travailler la subtile mise à nu pour se retrouver dans le plus simple appareil, et se dévoiler intégralement à son public.

Exposer sa nudité peut prendre plusieurs formes, un désir de s’exhiber dont les motifs vont de la vulgarité à l’expression d’une sensibilité à fleur de peau. Mais la tenue d’Eve n’est pas à la portée de tous, il vaut mieux être bien fait de sa personne (quitte à faire appel à la chirurgie esthétique) et certains genres musicaux s’y prêtent mieux que d’autres. Cela dépend aussi de la personnalité de l’artiste et de son rapport à son propre corps comme instrument promotionnel érotique et sensuel.
Se mettre à nu peut aussi provoquer le scandale, la polémique, voire la censure, c’est pourquoi la plupart des vidéo-clips un peu … hot, ne montrent en général que le haut du corps, coté hémisphère Sud, les parties intimes sont floutés pour ne pas être taxé de pornographie, notamment pour le public américain où la bienséance est de mise.

Ne croyez pas que ce sont uniquement les chanteuses qui se délaissent de leurs vêtements, de plus en plus de chanteurs n’hésitent pas enlever le bas ET le haut pour exprimer leurs œuvres musicales d’une manière corporelle et pas forcément pour ne montrer que leurs muscles.
La preuve avec Jason Derulo «naked », Chris Brown « famous », Mika « we are golden », Seal « secret », Robbie Williams « rock dj », Adam Levigne « Animals », Blink 182 « what is my age again »…Parfois le corps devient une œuvre d’art comme dans le clip de Gotye « somebody that i uded to know »…tandis que d’autres se revendiquent de véritables professeurs en la matière, comme Nick Jonas pour «teacher».

Aujourd’hui la pression de l’exposition du corps entraine une véritable compétition de nudité entre les artistes. Un passage qui semble être devenu obligatoire pour devenir une star comme le montre la bataille médiatique entre Lady Gaga, Miley Cyrus, Rihanna, Britney Spears, Selena Gomez, Ciara, Pink, Jennifer Lopez

Dans la dictature du corps se mettre à poil ce n’est pas si simple. Pour réussir une carrière artistique, il ne faut pas être trop frileux. Alors comme le dit si bien Carlos qui n’avait pourtant pas trop le physique pour ça, osons écouter de la musique sans pudeur « tout nu et tout bronzé ».

Categories : A découvrir - tags : , , ,

Laisser un message