Pumeza

Une carrière à suivre, celle de Pumeza Matshikiza, chanteuse lyrique soprano d’une trentaine d’année qui commence à chanter sur les grandes scènes.

Son disque « Voice of hope » est un choix d’airs dans deux répertoires, des extraits d’opéras et des chansons sud-africaines traditionnelles. Avec sa voix de velours, elle nous présente ses deux passions, la musique et son pays l’Afrique du sud.

Pumeza a vécu son enfance dans un township pendant l’apartheid. Elle a participé aux luttes contre ce système et a exprimé nombre de fois son admiration pour Mandela. Elle raconte : «Enfants, nous étions toujours placés aux premiers rangs des grandes marches. Du coup, nous étions les premiers à faire face aux hippos, ces énormes camions militaires utilisés pour disperser les manifestants.»

Ses premières expériences de chant et de de scène, elle les a vécues dans des chorales à l’école et dans des églises.

Voici un exemple de chorale, la chorale Memeza African Choir

Dans son disque, Pumeza Matshikiza chante des chansons sud-africaines à la façon « classique ». Certaines de ces chansons sont connues dans le monde grâce Miriam Makeba.

Ici elle chante une berceuse sud-africaine : Thula Baba

Et elle a découvert la musique classique pendant son adolescence : « je ne savais même pas ce qu’était l’opéra. Mais j’ai tout de suite su que c’était cela que je voulais faire », « la musique est un don de la nature qui nous dépasse». A 21 ans, ne sachant pas lire une note, elle se lance dans l’étude du chant classique, dans son pays puis à Londres. Elle intègre l’orchestre de l’opéra de Stuttgart en 2011.

Elle chante un extrait de la Bohème de Puccini :

 

The best, un résumé de sa vie présentée par elle-même et en musique (en anglais)

 

Et je ne peux pas m’empêcher de vous soumettre la vidéo dans laquelle l’immense Miriam Makeba chante la si célèbre chanson Pata Pata. Cette chanson la fait connaître, mais elle n’est pas caractéristique de son répertoire.

Pour ceux qui n’ont pas entendu parler d’elle, peut être question de génération, voici une petite présentation de Miriam Makeba. Elle est née en 1932 à Johannesburg en Afrique du Sud et décédée en 2008 en Italie. Sa carrière a débuté dans les années 1950. On la caractérise comme une chanteuse d’ethno-jazz, chantant dans plusieurs langues africaines et en anglais.

Elle fut aussi activiste politique sud-africaine. Elle est parfois surnommée Mama Afrika. Elle a vécu en exil une partie de sa vie car elle exprimait par ses prises de paroles et sa musique son combat pour l’égalité et la liberté de ses compatriotes noirs.

Pata Pata chantée par Miriam Makeba (chanson qu’on retrouve sur le disque de Pumeza Matshikiza)

 

Pata Pata dans les bibliothèques

livre sur Myriam Makeba

Où trouver le cd de Pumeza Matshikiza ?

Laisser un message