PRETTY YENDE « Dreams »

Zique classique ? Non merci, j’ai plus faim… où comment l’appétit vient en testant

C’est sans doute un peu comme tout un chacun, pour les lectures et écoutes musicales je marche vraiment à l’humeur. Loin d’être une pro du classique, me voici après le déjeuner en train de découvrir l’album « Dreams » d’une jeune chanteuse lyrique sud-africaine reprenant des airs d’opéras connus. Rien que le titre, en ces jours exagérément gris de pluie au mois de juin, me fait de l’œil du haut d’une pile de cd à écouter. En pleine musique classique depuis combien de temps ne me suis-je immergée ?! Du vocal en plus, pas ma tasse de thé en général. Bah et pourquoi pas, toute façon tout est détraqué en ce bas monde et pas que la météo, alors détraquons nos habitudes !

Eh bien, pas si mauvaise l’idée. Me suis fait prendre au jeu, vertueux piège(?) par les envolées lyriques des mies Juliette, Lucia, et autre Amina… héroïnes de ces opéras de Gounod, Donizetti et compagnie, que Pretty Yende dignement investit.
Merci Damoiselle d’avoir persévéré dans cette voie(x)-là depuis tout là-bas, township du pays de Mandela, où vous avez commencé à chanter. Votre voix de soprano m’a emmenée loin du carcan quotidien pendant 65 minutes d’éternité tout en restant une agent(e) productive ET de bonne humeur. Et je ne parle même pas des récitants, musiciens de l’orchestre symphonique de Milan, du si prometteur chef d’orchestre italien Giacomo Sagripanti qui vous accompagnent dans vos (nos) « rêveries ». Selon les experts-critiques cette chanteuse est très douée mais a encore devant elle quelques marches à grimper. Heureusement, car « trop parfait trop blabla »… Bon il est vrai que ces arias d’opéra quelques peu familiers pour certains facilitent le succès. Tout ce que je sais c’est qu’il me faut dénicher son précédent et 1er album A journey pour l’écouter à l’heure du goûter. Cette lauréate de concours internationaux, à la voix charnue et dotée d’une riche palette de couleurs a quand même été bissée à l’Opéra Bastille en 2016 pour son rôle dans le Barbier de Séville. « Une première ! » dit-on.

Voilà-ti pas que je reprendrai bien d’un peu de zique classique au dîner finalement… et pour longtemps.
Quoi d’autre dans cette pile de cd à écouter ?!

Où trouver Dreams ?

One Reply to “PRETTY YENDE « Dreams »”

  1. Bien écrit comme d’habitude.

    Complémentarité avec mon rap, que je publie sur ma chaine youtube entre deux zdederr.

    Sebastien Le Galiot // FB / Nous-Libertins / Youtube / Chatroulette / Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.