NATTALI RIZE « Rebel Frequency »


Cette australienne qui a débuté dans le rock, s’est rapidement forgé une place dans le milieu reggae et sur les scènes jamaïcaine et américaine. Une voix suave capable de finesse et de sensibilité -qui n’est pas sans rappeler Rihanna-, des engagements fustigeant la consommation à outrance, l’ignorance et l’individualisme, des versions puissantes mâtinées de sons électroniques futuristes, et des invités de la toute jeune génération reggae (Kabaka Pyramid, Jah 9, Raging Fyah), le tout épaulé par des producteurs de renom que sont Notis et Lotek : cet album est une réussite.

Où trouver ce document ?

Author: Jérôme

Persuadé que toute musique a un sens social caché, il déteste Florent Pagny et Elton John. Musicien, il raconte partout qu'il a joué avec Tiken Jah Fakoly et qu'il a touché Angus Young lors d'un concert à Alpexpo en 1980. Il essaye lamentablement d'imposer l'écoute de France Culture en voiture à ses enfants, mais connaît le rap et le r'n'b de Skyrock par cœur. Obnubilé par la désertion des jeunes en bibliothèque, il serait prêt à remplacer le logo des bibliothèques de Grenoble par une photo plain-pied de Beyonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.