Le mois de mars sera numérique dans les bibliothèques de Grenoble : telle est l’annonce du jour, et la musique ne sera pas oubliée ! Certes, même si aucune bibliothèque n’a encore trouvé de solution idéale en la matière, cette proposition nouvelle va enchanter bon nombre d’entre vous.

Voyez un peu : en accès libre et illimité, 214 concerts live, 385 documentaires, 46 opéras, 127 archives, 223 portraits d’artistes, 68 programmes éducatifs et 32 ballets. En bref, 2 vies pour tout visionner.
Ah, vous n’aimez pas la musique classique ? Bon, peut-être, mais jeter un œil à la vie du pianiste Glenn Gould, qualifié depuis d’autiste Asperger, ou à celle de Kathleen Ferrier – grande chanteuse lyrique alto – qu’on autorisa à chanter dans une chorale « à condition de ne pas chanter trop fort, car ta voix est rauque », ça ne vous tente pas ? Ou alors, d’entendre et de voir le témoignage de Gustavo Dudamel, chef d’orchestre du Youth Orchestra of Venezuela, qu’il a constitué avec des enfants et des jeunes des «quartiers difficiles» ?
Sans parler des archives, qui vous ressuscitent pour une heure Maria Callas, Arthur Rubinstein, Brigitte Engerer, Yehudi Menuhin, Rostropovitch, ou Francis Poulenc jouant avec ses interprètes préférés ?
Dans le genre « grands spectacles », vous pourrez visionner « Les Indes Galantes » de Rameau, avec Les Arts Florissants et William Christie – que vous ne verrez pas à Grenoble ! -, avec décors, costumes et mise en scène d’un kitch et d’une flamboyance inouïs.

Vous pourrez aussi découvrir la dernière génération des musiciens prometteurs, certains rassemblés par exemple dans un film intitulé « Les pianos de demain », tourné au festival mythique de La Roque d’Anthéron, sur scène ouverte en plein air. Pour compléter ensuite votre fascination pour David Fray, allez le voir diriger et enregistrer les concertos pour clavier et orchestre de Bach, un pur régal.

Pour vous tenir en haleine, certains films ne sont accessibles que pendant quelque temps, vous pourrez donc voir une indication « plus que 2 jours » ! D’autres sont annoncés à l’avance, et le compte à rebours se fait dans l’autre sens…

Bien au chaud au coin du radiateur, vous découvrirez des lieux somptueux comme le Waldbühne, aux alentours de Berlin, plus grand amphithéâtre en plein air d’Europe. Ou encore le Musikverein de Vienne, une des plus belles salles de concert, ou l’Opéra Royal de Naples, il Teatro di San Carlo, le Carnegie Hall, etc…

Et puis si votre petite dernière a toujours rêvé d’être danseuse étoile, elle se pâmera devant le Lac des cygnes avec Rudolf Noureev et le ballet de l’Opéra de Paris, ou plus contemporain, le Siddharta de Preljocaj.

Devant tous ces beaux programmes, juste 2 petits bmol ( : ) certains films ne sont pas sous-titrés, excellent exercice, certes si l’ on a quelques rudiments de russe ou d’allemand ! Et d’autre part, si vous voulez laisser un commentaire, on vous envoie directement sur facebook, consternation !
Il n’empêche, si un soir vous êtes à court d’idée pour une soirée reposante et pétillante à la fois, testez http://fr.medici.tv, à coup sûr d’autres oreilles vont s’approcher…

Comme tous les autres accès aux collections numériques, il vous suffit d’avoir une carte de bibliothèque et un compte « mongrenoble », (si nécessaire suivre le mode d’emploi sur le site des BM de Grenoble : http://www.bm-grenoble.fr/593-bibliotheque-numerique.htm ).
Ensuite, cliquez directement sur http://www.bm-grenoble.fr/1279-la-musique-en-ligne.htm
Enfin sur http://fr.medici.tv

Bon voyage musical !

Categories : A découvrir - tags :

Une réponse

  1. Aude dit :

    Magnifique florilège musical.Il y en a pour tous les goûts !Bravo.

Laisser un message