MIGHTY MO RODGERS « Griot blues »

Mighty Mo Rogers
Nathalie RIBIERE — Flickr: MightyMoRodgers398Flickr
Mighty Mo Rodgers en concert au Bacardi de Callac le 30 janvier 2011.

Ou comment Mighty Mo Rodgers, bluesman de Chicago et grand théoricien du blues, s’associe au Malien Baba Sissoko pour montrer et démontrer les origines du Blues, son évolution et la porosité constante entre pure tradition Malienne, reggae Jamaïcain et le blues. De la kora Malienne à la guitare électrique de Chicago il n’y a qu’un pas.

Et même si la démonstration avait été faite en sens inverse en 2003 par Corey Harris et son « Mississipi to Mali », Mighty Mo Rodgers et Baba Sissoko partent eux du Mali pour remonter aux confluents du Mississippi. De toute façon les piqures de rappel son toujours bonnes à prendre et le mélange des voix, des rythmes et du groove est toujours aussi jubilatoire.
Un album sans frontière qu’on classe arbitrairement dans la catégorie « Blues » mais qu’on pourrait aussi bien ranger dans la catégorie « gros kiff ».

Où trouver cet album ?

Auteur : Emeline

Enfant des années 80, elle s'est épanouie dans cet immense chaos musical et en reste cruellement nostalgique. Aujourd'hui encore secrètement amoureuse de Jon Bon Jovi, elle a pourtant élargi sa culture musicale et ne désespère pas d'écouter du Classique quand elle sera grande. Son leitmotiv : désacraliser l'image des bibliothèques et inviter Metallica pour la fête de la musique. En attendant elle boit trop de café et essaiera d'être à l'heure la prochaine fois c'est promis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.