KATE TEMPEST, « Let them eat chaos »


Poétesse, dramaturge et chanteuse, Kate Tempest fabrique des chansons comme on met en scène un récit dramatique. Engagée et abordant nombre de sujets sociétaux, soutenue par les ambiances minérales de synthés futuristes, l’anglaise livre ici une œuvre insolite, qui séduit tout autant qu’elle trouble. Un pavé dans le jardin du hip-hop de demain.
(Caroline International, 2016)

Où trouver ce document ?

Auteur : Jérôme

Persuadé que toute musique a un sens social caché, il déteste Florent Pagny et Elton John. Musicien, il raconte partout qu'il a joué avec Tiken Jah Fakoly et qu'il a touché Angus Young lors d'un concert à Alpexpo en 1980. Il essaye lamentablement d'imposer l'écoute de France Culture en voiture à ses enfants, mais connaît le rap et le r'n'b de Skyrock par cœur. Obnubilé par la désertion des jeunes en bibliothèque, il serait prêt à remplacer le logo des bibliothèques de Grenoble par une photo plain-pied de Beyonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.