La baronne Pannonica de Koenigswarter, riche héritière et passionnée de jazz, est devenue la muse et mécène des plus grands noms du jazz des années 50 : Charlie Parker (mort chez elle le 12 mars 1955), Miles Davis, Betty Carter, John Coltrane… et surtout Thélonious Monk.

Ce livre, enrichi de photos, recueille les trois voeux de chaque musicien hébergé par celle que les jazzmen avaient pris l’habitude d’appeler affectueusement « Nica ». Ouvrage unique et émouvant.

Morceaux choisis :

« Je me souviens qu’on m’a posé cette question quand j’étais petit ! Le premier ce serait d’avoir un anneau magique qui me permettrait de réaliser tous mes voeux, et je n’aurais donc pas besoin des deux autres. » Bill Evans

« Deux de mes souhaits se sont déjà réalisés : jouer avec Thelonious Monk et avec Dizzy Gillespie… Donc je n’ai plus qu’à en trouver un… Etre un grand jazzman. » Sam Jones

« Que ma musique ait du succès. Que ma famille soit heureuse. Qu’on me donne une amie géniale comme toi ! » Thelonious Monk
Les musiciens de jazz et leurs trois voeux / Pannonica de Koenigswarter

Categories : A découvrir - tags : ,

Laisser un message