Katy PerryMadonna

En visionnant les derniers DVD musicaux que j’ai acheté pour la bibliothèque Kateb Yacine, j’ai pioché à la suite le docu-concert de Katy Perry « Part of me », puis le dernier live de Madonna « DMNA ». Bien que radicalement opposés, ces shows m’ont frappée par certaines similitudes … creusons un peu la question. Enquête !

Part of me

Ca claque « enquête » hein ? On se croirait dans « Faites entrer l’accusé » 
Hum, donc « Part of me » est un documentaire sur la tournée de Katy Perry « California Dream tour » (2011), entrecoupée de scènes biographiques sur ses débuts.
Si vous ne la connaissez pas encore c’est que vous n’avez pas d’enfant ou que vous habitez dans une grotte ou que vous n’écoutez que France Culture. Katy Perry se démarque de ses petites copines, Rihana, Beyoncé ou autre Miley Cyrus, par un univers enfantin très assumé et un grand sens de la dérision. Dans son show, elle porte des robes gâteaux, danse dans un décor de bonbons géants, arbore des couleurs fluos, et assume à fond son second degré.

Ayant grandi dans une famille de pasteurs pentecôtistes, elle n’a le droit d’écouter que du gospel. Elle chante dans la paroisse de ses parents et n’a aucune idée de ce qu’il se passe dans la vraie vie. A 15 ans, elle entend Alanis Morissette et son monde bascule ! Katy PerryElle prend conscience de son décalage et de son isolement, elle n’aura alors de cesse de vouloir découvrir le monde.
Elle quitte le domicile familial à 18 ans pour tenter sa chance dans la chanson à Los Angeles, au grand désespoir de sa mère qui redoute de la voir poser nue. La suite est classique : plongée la tête la première dans la vie nocturne californienne, galère puis gloire subite.
Le message de Katy Perry est clair : faire du divertissement, provoquer le sourire et assumer ses différences. C’est ainsi qu’elle est devenue l’égérie de toute une génération d’adolescents mal dans leur peau, mais également de la communauté gay dont elle est très proche.

L’un dans l’autre, je me suis laissé prendre par ce DVD dont le visionnage fut un vrai divertissement. C’est bien fichu et même si musicalement c’est pas toujours foufou, j’ai eu plaisir à découvrir Katy Perry assumant ses forces mais aussi ses faiblesses comme par exemple la danse qui n’est clairement pas son truc.

 

Changement d’ambiance avec MDNA, le dernier show de Madonna. Ce qui m’a marquée c’est de voir le même public que pour Katy Perry, mais avec 20 ans de plus. Les gays et les adolescents mal dans leur peau ont bien grandi mais la flamme est toujours présente dans leurs yeux à la vue de la Madone (c’est mignon !).

mdna2
En 2013 Madonna a 55 ans et elle repart pour une tournée mondiale, rien que ça : chapeau.
J’étais restée sur les images d’elle dans la presse à scandale, la montrant ridée, pendouillante des bras et loin d’être au mieux de sa forme. (Bon … sympa comme angle d’attaque les gars.) Rassurez-vous les fans, ce DVD redore le blason de la belle.
Déjà par la beauté du show où le côté mystique est exacerbé par une obscurité constante, un beau jeu de lumières et quelques accessoires discrets comme un encensoir géant où les chaussures compensées à strass des moines drag queen.
Madonna joue à fond la carte de la sexualité mais sans pour autant faire la midinette. Elle est souvent vêtue de la tête aux pieds, danse beaucoup moins, pousse moins sa voix. Elle assume son âge et sait laisser la place à ses danseurs (hiiiiiii trop beaux !!) et à une mise en scène millimétrée.


Madonna Mdna Tour-HD- Vogue

Un gros travail de réinterprétation de ses chansons a été fait, notamment « Open your heart » accompagné de trois chanteurs/percussionnistes Basques (oui oui madame).
mdna4Et on retiendra le très chaud « Like a virgin », où la madone, accompagné d’un piano, reprend son tube planétaire façon valse/SM avec force cuir, lacets et talons aiguilles. Occasion de montrer que Madonna est encore dans la place et que les minettes de la pop n’ont qu’à bien se tenir. Un DVD qui dévoile donc un superbe show, à l’opposé de l’univers de celui Katy Perry, mais où le message de tolérance est le même et où l’attention prêtée à leurs publics est identique.
Je reste émue (oui je suis bon public) par le final du show MDNA, avec « Like a prayer », où Madonna fait largement chanter son public et tend son micro à des grands gaillards bodybuildés, en larmes devant leur idole


Madonna Mdna Tour-HD- Like a Virgin Waltz

On peut discuter la qualité musicale de ces DVD. Pour ma part j’affirme qu’une chanteuse de pop n’a pas d’autre prétention que de faire de la pop, et qu’en l’occurrence, Katy Perry & Madonna le font plutôt très bien. Ces deux DVD jouent à fond sur la carte du spectacle, du fun et de l’entertainment. Un très bon moment pour qui saura rentrer dans leur univers, voire carrément leur délire.

Categories : A découvrir

Laisser un message