jeff 3
Pour ceux qui ne connaissent pas le Jefferson Airplane, je vous propose un embarquement immédiat pour un vol de haute voltige musicale avec ce grand groupe américain de rock psychédélique.

Dans la mouvance musicale d’un rock aux mélodies répétitives et enivrantes -souvent réalisées sous l’emprise de drogues diverses et d’alcool- ce groupe californien mythique s’est formé à San Francisco en 1965, et a vécu son apogée sur les plages et dans les clubs de la côte ouest et durant le Summer of love de 1967.

Ce nouveau genre musical hypnotique va prendre le nom de rock psychédélique ou «son de San Francisco».

jeff 5La légende prétend que le nom du groupe pourrait être une référence à la prise de drogues, ou le nom d’un chanteur pionner du blues, voir même le nom d’un appareil volant ? Les membres fondateurs du groupes sont tous issus du mouvement folk hippie et beatnik, ainsi que blues et du jazz : les guitaristes Paul Kantner et Jorma Kaukonen, le chanteur Marty Balin, les bassistes Bob Harvey et Jack Cassady, la chanteuse Signe Toly Anderson. Ils sont influencés par les Beatles et Janis Joplin.

Petite turbulence avec la recomposition du groupe et l’arrivée de la chanteuse Grace Slick (ex-chanteuse du groupe The Great Society) qui donne leurs premiers tubes White Rabbit et Somebody to love permettant au Jefferson Airplane de prendre son envol vers le succès planétaire en participant notamment au festival de Woodstock en 1969.

Grace Slick devient très vite une égérie de la scène psychédélique avec sa forte personnalité et son caractère explosif. La rumeur dit même qu’elle tenta de droguer le président Nixon à essayant de mettre du LSD dans son thé lors d’une visite à la maison blanche, mais elle fût refoulée car fichée par le FBI comme personnalité dangereuse à cause des paroles sulfureuses du groupe.

Le groupe survole les années 70, prend le nom de Jefferson Starship avec de nouveaux membres comme les bassistes David Freiberg et Peter Sears, les guitaristes David Crosby et Jerry Garcia de Grateful Dead avec un son rock plus électrique.
Des départs et des arrivées qui se suivent, comme celle du chanteur Mickey Thomas, donnent une sonorité plus pop-rock à leurs compositions.

Pour moi; la meilleure piste d’atterrissage musicale du groupe, est celle des années 80, où le groupe se rebaptise Starship. Basé sur le duo vocal de Grace Skick, qui mène en parallèle une carrière solo, et Mickey Thomas, Starship livre les tubes Nothing gonna stop us now et We built this city. Certains titres se retrouvent dans différentes B.O comme Forrest Gump, Appolo 13, Good morning Vietnam, Platoon, Top Gun ou Cocktail.

L’aventure du groupe de termine dans les années 90. Grace part en raison de son alcoolisme. Depuis, certains anciens membres toujours vivants (Paul Kantner et Signe Toly Anderson viennent de décéder en janvier) reforment plus au moins régulièrement le Jefferson Airplane/ Jeffferson Starship/ Starship pour encore planer avec quelques nouveaux albums de rock psychédélique. Pour un atterrissage tout en douceur…

Categories : A découvrir - tags :

Laisser un message