1©Greg Randon -Tricky -2

Le replay de Bmol, le compte-rendu avec de vrais morceaux de musique dedans !

Mercredi 23 Juillet :
19h : They call me Rico
21h : St-Lô / Tricky
Une soirée placée sous les auspices du blues-rock, de l’électro-blues et du hip-hop. Avec qui plus est un concert payant qui affiche complet depuis un bail, quoi de mieux pour se défouler après une journée de boulot scotchée à la banque de prêt ?
Discothécaires on the dance-floor et derrière la caméra, épisode 3 !

Tricohey call me Rico : du rock n’roll, du vrai, made in Québec! Qui donne la banane et envie de sauter partout (chose un peu compliquée avec le coûteux matos technique…).
Avec Rico, une chose est sûre, on n’est pas là pour poser du lino. Rico alias Fréderic Pellerin, deuxième album au compteur, un look de dandy bluesman accompagné de sa batterie, de sa guitare, de son bottleneck et de son harmonica. Des influences folk, rock, blues, une voix chaude qui vous transporte direct dans le sud des Etats-Unis… C’est bon, envoyez la suite, on est gonflées à bloc !

stlo1St-Lô : de St-Lô je connais les retours positifs des potes qui avaient eu l’opportunité d’assister à leurs lives, et leur passage (malheureusement manqué) à la Source le 21 février 2014.
Et bien, je ne saurai trop vous recommander d’aller les voir, si ce n’est pas déjà fait ! Ou du moins de venir emprunter leur album « Room 415 » dans nos chères bibliothèques (euh… médiathèques).
Révélé par les Transmusicales en 2012, ce groupe franco-américain offre généreusement un show enveloppant, mâtiné de hip-hop, d’electro et de blues-rock (ben oui parce c’est décidément bon !). Porté par la présence charismatique de la chanteuse Mezz Walidah, croisée ensuite backstage et dont nous gardons la gentillesse en mémoire… Une fusion qui prend et qui vous enflamme !

2©Greg Randon - TrickyTricky : après un début de soirée aussi bon, la barre est haute, et on attend avec impatience l’arrivée de Tricky, légende du trip-hop, dont j’ai des échos mitigés sur scène.
Et là… C’est la désillusion (en tout cas pour moi !). Le concert attaque, la scène est sombre, on le voit peu, on l’entend peu, sa choriste et ses musiciens se donnent à fond… On se dit que c’est le début, que l’énergie va venir… Mais non ! Le concert se passera ainsi, en demi-teinte.
Avec en point final, la montée sur scène d’une partie du public pour meubler.
Il paraît que c’est souvent comme ça, mais quand même… Quel dommage ! La descente est dure, le chill-out décevant. Je vais arrêter là, et vous renvoyer à la critique acerbe mais justifiée du Petit Bulletin.

Je reste tout de même sur l’impression d’une très belle soirée pour ma première expérience de camérawoman en duo avec Emeline.
La météo, elle, a été constante dans les tons gris et les accents pluvieux…
En attendant la suite du festival, à vous les studios !

[NB d’Emeline : juste un petit hommage à rendre aux frites bio du food truck … merveilleuses!]


Le replay de Bmol : Cabaret Frappé 2014 – jour 3

St-Lô « flight & fantasy » / Cabaret Frappé 2014…
Texte : Gaëlle / Vidéos : Emeline

Laisser un message