Quand le Heavy metal se mélange avec la musique classique souvent baroque, cela donne : le métal symphonique.

Alliance étonnante d’ambiances symphoniques orchestrales avec du heavy métal, ce sous genre fusionne claviers, batterie et guitare électrique avec des samples d’instruments à cordes et à vent (violon, piano, violoncelles, flûtes), accompagné de rapides et puissantes envolées lyriques. Mais pour nous faire entrer dans cet univers musical fantastique, médiéval et gothique, il faut des interprètes qui ont le pouvoir de réaliser des vocalises lyriques mélodieuses ou gutturales… c’est le fameux «spirit of métal»

On doit d’ailleurs aux guitaristes vertueux Yngwie Malmsteen et Ritchie Blackmore de Deep Purle et de Rainbow, d’avoir popularisé le métal néo-classique par leurs inspirations symphoniques voir orchestrales qui donnèrent naissance au métal symphonique ou heavy symphonic.
Ainsi, le métal symphonique trouve ses origines dans le black métal (Black Sabbath, Opeth, Sepultura, Korn, Anthrax…), le power métal (Angra, DragonForce…), ainsi que le folk métal (Eluveitie).

Très populaire en Scandinavie, en Allemagne, en Italie et même au Brésil, le métal symphonique à mis longtemps à acquérir auprès du grand public français ses lettres de noblesse.
Faisons donc un petit tour dans les bacs de CD des bibliothèques de Grenoble pour trouver de puissantes envolées lyriques à vous faire exploser les tympans…

Pour les néophytes rien de mieux que de faire ses premières armes musicales avec Nightwish, groupe finlandais anciennement mené par la talentueuse Tarja Turunen qui ne ménage jamais ses capacités vocales étonnantes afin de donner corps à ce métal lyrique venant du Grand Nord.

Autre formation incontournable de la scène métal symphonique européenne, le groupe hollandais Within Temptation créé par la chanteuse Sharon Den Abel que j’adore.

Citons également le bon métal italien d’influence gothique de Lacuna Coil et sa chanteuse milanaise Christina Scabbia, qui a aussi réalisé un duo avec le chanteur trash métal Dave Mustaine de Megadeth. Pour la petite info people, elle sort avec le guitariste James Root du groupe américain Slipknot, spécialiste du métal alternatif (influence thrash, death et groove métal comme Testament). Autre formation de métal symphonique italien, les guerriers de Rhapsody Of Fire avec leur musique épique pleine d’envolées musicales guerrières et parfois plus douces.

Finalement, on ne trouve que du beau monde sur la planète métallique.

Pour ceux qui n’ont pas peur de l’apocalypse musicale virtuose, il faut écouter le groupe finlandais Apocalyptica composé de violoncellistes et d’un batteur, et faisant chanter des artistes de heavy métal sur leurs reprises, notamment de Metallica, et sur des compositions personnelles du genre métal progressif, plus instrumentales que les américains de Queensryches.

Dans ce genre musical on peut ranger les incontournables américains d’Evanescence mélangeant du doom, du heavy métal et de la musique gothique. J’avoue avoir un faible pour la chanteuse Amy Lee.

Enfin, pour ceux qui veulent un tour d’horizon complet des groupes du moment, il faut écouter la compilation Symphonic Metal dark and beautiful pour y retrouver : les allemands de Xandria, les norvégiens de Sirenia, les autrichiens de Visions of Atlantis et de Serenity, la chanteuse Liv Kristine du groupe Leaves’Eyes, les néerlandais Delain et de Nemesea, les finlandais de Amberian Dawn ainsi que les américains de Kamelot avec leur power métal.

Retrouvez notre sélection « Métal symphonique » sur 1D touch

Laisser un message