pays de galle

N°3 : le Pays de Galles (Wales)

Notre voyage musical en Celtie continue avec le Pays de Galles, qui comme l’Irlande et l’Ecosse, a redécouvert son patrimoine musical celtique en sauvegardant des anciens chants populaires et polyphoniques.

Un renouveau de l’identité culturelle et musicale du pays des Gallois qui se concrétise par la continuité de la pratique des anciens instruments celtiques de la presqu’île galloise. Comme la harpe triple galloise (à trois rangées), le Crouth, un étrange instrument à cordes frottées à anche double qui est une bombarde.

On retrouve comme artistes gallois le groupe folk Carreg Lafar de Cardiff chantant en gallois comme Bob Delyn, Ffynnon de Lynne Denman ainsi que les harpistes Siân James et Elinor Bennett.

En parlant de musique celtique avec une lectrice, cette dernière m’a fait découvrir le chanteur de pop-folk Jim Rowlands qui est l’ambassadeur de la culture galloise en France. Généreusement elle a fait don à la bibliothèque de l’album de son groupe Mirror Field.

Parmi les rockeurs du Pays de Galles qui expriment leurs racines celtiques, j’aime bien le Bob Dylan gallois, monsieur Meic Steven, le crooner Tom Jones, le groupe de rock alternatif The Alarm que j’adore (c’est le U2 gallois) ainsi que les groupes de pop-rock plus récents comme Stereophonics et Manic Street Preachers.

Comme chanteuses galloises, il faut se souvenir de la diva populaire Shirley Bassey, de la rockeuse Bonnie Tyler dont vous savez que je suis un grand fan, de la soul de Duffy et de la bonne pop de Marina and the Diamonds.

 

N°4 : la Cornouailles (péninsule de Cornwall)

cornouailles

Dans la péninsule des landes et des dolmens de la Cornouailles, résonnent les fanfares et les chorales faisant revivre la langue celte locale, le Cornique, qui a bien failli disparaître.

La grande chanteuse folk Brenda Wootton fut l’ambassadrice musicale des Cornouailles ainsi que la marraine du festival interceltique de Lorient.

 

N°5 : île de Man

ile de man

L’île de la mer d’Irlande tire son particularisme de sa culture celtique mannophone qui se caractérise par ses chants en langue mannoise. Cela permet à cette langue celtique insulaire de revivre à travers d’excellents harpistes comme Emma Christrian, des accordéonistes et des joueurs de cornemuses.

L’île britannique est aussi célèbre pour être le lieu de naissance des trois frères Gibb, les fameux Bee Gees. Pourtant il ne me semble pas les avoir entendus un jour chanter en mannoix… Ca aurait pu être bien de la disco en langue gaélique insulaire ?

Dans notre prochain voyage, il faudra quitter la Bretagne insulaire pour traverser la Manche afin de débarquer sur les rives musicales d’une autre région celtisante…

Laisser un message