Le oud sort de son carcan traditionnel pour flirter avec le jazz. L’occasion pour lui de se frotter à un plus large public … pour notre plus grand plaisir!

Le oud est un instrument à cordes pincées issu de la famille des Luths. Originaire du Maghreb et du Moyen Orient, le oud comporte 5 cordes doublées et une corde simple (qui produit le son grave). De part sa sonorité dotée d’une grande résonance, il est l’instrument roi de la musique Orientale, de la musique arabo-andalouse, jusqu’à la musique chaabi. Depuis quelques années il a fait son apparition dans le jazz avec des artistes tels que Anouar Brahem, Rabih Abou-Khalil, ou Dhafer Youssef. C’est le moment de faire plus ample connaissance avec lui.

methode-de-oud.jpgLa méthode de Oud  par Abdou Ouardi (éd. J.J. Rebillard, 2009)
Les éditions J.J. Rebillard ont relookées leurs collections de partitions, elles offrent maintenant à leurs lecteurs des méthodes à la maquette soignée et surtout au contenu plus large. En effet avec cette méthode de oud, Abdou Ouardi (professeur au Conservatoire d’Essaouira et chef d’orchestre de la ville de Safi), resitue historiquement cet instrument et présente les plus grands joueurs à travers l’histoire musicale du oud. Puis l’instrument est passé au peigne fin avec une explication détaillée des différentes typologies de oud. Vient ensuite la partie technique, où Abdou Ouardi aborde la tenue de l’instrument, le plectre (sorte de médiator) et enfin les exercices de jeu. Une méthode claire et très complète avec un disque d’accompagnement et de démonstration.

anouar-brahem-the-astounding-eyes-of-rita.jpgSi vous n’êtes pas musicien, laissez-vous plutôt bercer par le dernier album d’Anouar Brahem « The astounding eyes of Rita« , sorti en 2009 chez ECM. Anouar Brahem est un des maîtres actuel du luth, il mêle avec virtuosité tradition et musiques improvisées. Sur cet album il est accompagné d’une clarinette basse (Klaus Gesing), d’une guitare basse (Bjorn Meyer) et de percussions : darbouka et bendir (Khaled Yassine). Un album intimiste où la poésie du oud est assenée par touches légères. Un véritable appel à la rêverie et au voyage. Invité lors du dernier Grenoble Jazz Festival, Anouar Brahem a plongé la salle entière dans un état second. Comme une hypnose collective où l’esprit part à la dérive, une musique qui touche à l’âme.

Vous l’aurez compris, le oud est un instrument magique dont la musicalité véhicule des sentiments forts. Ne vous y trompez pas, ce n’est pas un instrument vieillot! Les bibliothèques sont là pour vous prouver le contraire, de nombreux autres disques, DVD et partitions vous-y attendent, profitez-en!

Où trouver « la méthode de Oud »?

Où trouver « The astounding eyes of Rita »?


Categories : A découvrir - tags : , ,

4 réponses

  1. Anne # dit :

    A quand un concert de oud par Emeline (qui est déjà la reine du ukulélé) à la bib Kateb Yacine ?

  2. Romain dit :

    C’est album est tout simplement hypnotisant. Une merveille de plus au catalogue ECM et Anouar Brahem une nouvelle fois au top de sa virtuosité..

  3. Sami dit :

    Mes compliments,superbe,tréééééééééééééés joli.
    Vous avez fait un beau mariage du OUD avec les autres couleurs de la musique…
    Comme toujours,vous nous faites rêver.
    MERCI

  4. Muriel dit :

    Que du bonheur !

Laisser un message