Toute la musique que j’aime, elle vient du DVD « En remontant le Mississippi ». Cette semaine je voudrais vous faire partager un itinéraire musical que mes oreilles ont emprunté cet été. Un parcours qui remonte les rives du Mississipi depuis la Louisiane jusqu’à Chicago.

En remontant le Mississippi [DVD] / C. FLÉOUTER & R. MANTHOULIS (Universal Music, 2007)

Ce documentaire tourné par deux reporters français, Claude Fléouter et Robert Manthoulis dans les années 70, retrace en deux chapitres l’histoire du blues aux Etats-Unis. Ce film est considéré comme une œuvre majeure sur l’histoire du blues, tourné à une époque où les artistes locaux étaient très peu médiatisés, surtout en Europe. Claude Fléouter et Robert Manthoulis filment les bluesmen dans leur environnements naturels, une ferraillerie du Delta, une rue de la Nouvelle Orléans ou un ghetto de Chicago. Des images d’archives précieuses qui illustrent avec justesse l’évolution de la musique blues, depuis sa naissance dans les champs de coton du Sud des Etats-Unis jusqu’à l’exode rural des noirs libérés qui emportèrent le blues dans les villes du Nord avec toutes les révolutions que cela implique, notamment le passage de l’acoustique à l’électrique. Un documentaire passionnant, qui met en avant des artistes de l’époque que le temps et la bibliothécaire que je suis avaient parfaitement oublié.

Pour faire mon mea-culpa je me suis empressée de racheter dans les jours qui ont suivit quelques disques devenus pour moi indispensables :

The Honeydripper’s Duke’s mixture / ROOSEVELT SYKES (Universal Music, 2004)

Roosevelt Sykes, en plus d’avoir un jeu de piano bien a lui est doté d’une vraie « gueule ». De quoi créer immédiatement l’ambiance piano-bar de la Nouvelle Orléans dans les années 50. Une jovialité communicative, c’est notamment l’homme qui influença Memphis Slim.

Gonna be some changes 1946-54 / ARTHUR « BIG BOY » CRUDUP (Cherry Red, 2008)

That’s all right Mama, si ça vous dit quelque chose ce n’est pas grâce à un certain Elvis Presley mais bien à Arthur « Big Boy » Crudup, guitariste de légende tombé dans l’oubli et c’est bien dommage.

Harlem Troubadours / SONNY TERRY & BROWNIEe McGHEE (Saga, 2005)

Un duo un peu plus connu mais tellement savoureux. Brownie McGhee à la guitare et l’aveugle Sonny Terry à l’harmonica, un couple d’enfer sur scène mais ne se supportant pas le reste de temps. Un album indispensable pour découvrir ou re-découvrir l’étendue de leurs talents.

Texas Country Blues / MANCE LIPSCOMB (Arhoolie productions, 2002)

Mance Lipscomb, ou la simple beauté d’un homme et sa guitare. Un blues rural avec un goût d’originel. Chanteur texan, qui n’est arrivé au blues que sur le tard, chantant plutôt des gospels ou du répertoire folk, cette expérience donne à son blues une dimension supérieure.

Spoonful of Blues / WILLIE DIXON & JOHNNY WINTER (Music Avenue, 2006)

Un bluesman à la contrebasse, l’expérience est suffisamment rare pour qu’elle mérite d’y jeter une oreille. On connaissait Mingus en jazz, Willie Dixon (dans un style un peu moins sulfureux) enflamme la scène en compagnie de monsieur Johnny Winter à la guitare. Attention talents, dommage que l’enregistrement ne soit pas de qualité égale d’un bout à l’autre du concert.

Le Rêve de Meteor Slim / FRANTZ DUCHAZEAU (Sarbacane, 2008)

Au final, vous ne pourrez pas sortir de ce parcours initiatique sans égratignures, alors finissez de vous faire du mal avec la lecture de la sublime BD « Le Rêve de Meteor Slim » de Frantz Duchazeau, comme un parallèle aux documents présentés ci-dessus. La vraie-fausse histoire d’un bluesman cherchant à échapper à sa condition par la musique. Pauvreté, injustices sociales, soleil, alcool et femmes, quelques grammes d’essence de blues entre vos mains.

Categories : A découvrir - tags :

4 réponses

  1. Guital dit :

    J’aimerai me procurer le DVD « En remontant le Mississippi de Claude Fléouter et Robert Manthoulis. Pouvez-vous m’orienter pour le trouver s’il vous plait.

    Cordialement,

    Guital

  2. Emeline dit :

    Cher RC38, télécharger ??? Quelle drôle d’idée ! Grâce à notre système de réservation, vous allez pouvoir profiter des CD de blues en 2 emprunts 😉 De quoi prendre le temps de savourer ces petits joyaux avec toute l’attention qui leur est due !
    Bonne écoute et à bientôt dans les bibliothèques de Grenoble!

  3. RC38 dit :

    Bravo… Voilà que j’ai envie de tout écouter le plus vite possible ! Sachant que je ne vais pas pouvoir tout emprunter à la fois, mon angoisse de la frustration va me conduire à télécharger… La faute à qui ? Aux bibliothécaires… A quand des sanctions contre les vrais responsables ?

Laisser un message