Dimanche 29 mars, et si on privilégiait le rendez-vous que le festival Détours de Babel nous offre au Musée Dauphinois ? Il y aura sept concerts pour faire plaisir à un public aux goûts musicaux différents, bref pour tout le monde.

caelis

Parmi eux, le concert qui m’intrigue le plus c’est « Jardin clos », avec l’ensemble De Caelis : « hommage à Hildegard Von Bingen », compositrice du 12ème siècle et Zad Moultaka, compositeur contemporain. De quoi intriguer… L’ensemble De Caelis, composé de cinq femmes, chante habituellement a capella des œuvres du Moyen Age et est reconnu pour ses qualités d’ornementation et d’improvisation. Pour ce spectacle, il introduira « la partition électronique » de Zad Moultaka.

Hildegard von Bingen est une religieuse allemande, bénédictine, compositrice et femme de lettres du XIIe siècle. Une star du mysticisme. Elle a composé plus de soixante-dix chants liturgiques et un drame liturgique, certains à partir de ses textes.

Zad Moultaka est un pianiste et compositeur libanais, formé à l’écriture musicale occidentale et fidèle à ses racines arabes. Musique orientale et écriture polyphonique de la musique religieuse, avec chœur, instruments traditionnels, électroacoustique, c’est une œuvre marquée par l’équilibre entre la modernité et la tradition.

Et si, ce dimanche 29 mars, on préfère la montagne, la piscine et la table, pas grave, on peut retrouver les musiciens dans d’autres lieux du Festival

Categories : A découvrir

Laisser un message