JOUR & NUIT 15

Pour sa 4ème édition, le festival Jour & Nuit a déroulé sa programmation durant tout le week-end… Retour sur 4 des temps forts du festival par la Bmol « trop motivée » Team.

Vendredi 26 – D.Lights à l’Ampérage par Jérôme

« Il se passe quelque chose à Detroit. Un peu de lumière au milieu de pas mal d’obscurité… »

dlights

D.Lights

Fer de lance mondial de la soul (Motown, Stevie Wonder, Marvin Gaye), du punk/rock (Iggy Pop, White Stripes), de la techno (où elle est née), et ville de naissance d’Eminem, Detroit est une ville qui compte sur la carte mondiale des musiques. Une ville qu’on imagine proche des valeurs prônées par Jarring Effects depuis des années : savoir se relever face aux crises et développer des projets collectifs. Après une 1ère expérience en Afrique du Sud en 2013, le label lyonnais proposait donc vendredi un éclairage sur la scène rap de Détroit. Disponible sur album à la bibliothèque Kateb Yacine, on voulait juger en live et s’imprégner des flows de Miz Korona, Finale et Intricate Dialect et des versions des français Charles Trees et YoggyOne. Et on n’a pas été déçu ! Malgré la durée du show (1h) et une centaine de personnes dans l’assistance, le compte fût bon… Flows secs et acérés, complémentarité des trois MCs, versions éthérées ou radicalement dépourvues de tout artifice, on a assisté à un beau moment. Un set puissant à peine énervé, laissant la part belle aux  individualités mais jamais aussi impressionnant que sur les refrains posés à trois voix qui donnaient sa pleine puissance au projet D.Lights. On a aimé ! Et Jour & Nuit commençait bien…

Vendredi 26 – Electric Night #1 à La Belle par Isabelle

journuit2015_Bmol

Bmol en (bonne) place…

J’me suis fait la belle pour rejoindre ma Belle et danser toute la nuit dans son antre. J’y allais surtout pour retrouver John Talabot et Pachanga Boys. J’attendais beaucoup d’eux. J’attendais qu’ils me portent jusqu’au bout de la nuit, qu’ils me fassent oublier l’heure et mon corps. Arrivée assez tard dans la soirée, j’ai été accueilli par Ivan Smagghe, je ne le connaissais pas. Il m’a reçue tout en souplesse et grâce, avec juste ce qu’il fallait pour me faire rentrer dans l’ambiance vibrante de La Belle. Puis John Talabot est arrivé, il m’a surprise, il n’a pas fait ce que je connaissais. J’ai été déçue sur le moment pour enfin accepter qu’il me propose autre chose, et là j’ai pu me laisser porter.

hippie dance

The Pachanga Boys

Une transition parfaite vers Panchaga Boys : Hippie dance. La soirée s’est finie avec eux : sombre et puissant. Étonnant, n’est-ce pas, car par Hippie Dance on s’attend à quelque chose de plus léger, or leur mix tape dans le cœur et fait vibrer le corps profondément. Finir ma soirée avec eux, c’était juste parfait. Crevée mais heureuse.

Samedi 27 – Electric Night #2 à La Belle par Isabelle

Octave

Octave On Live

La curiosité m’a poussée a enchaîner avec la nuit#2. Soirée moins puissante à mon goût. Plus légère et sucrée. Un début assez minimaliste avec Mind Against, mais une énergie de dingue avec les 2 DJ d’Octave One Live. Très présents sur scène, ils ont eu l’art de me communiquer leur plaisir à jouer et de m’emmener dans leur univers. C’est eux que je retiens pour cette dernière nuit.

Et après toute cette électro, moi j’ai dit : dodo ! Il était 6h et je quittais ma Belle…

Dimanche 28 – Grand Marché de créateurs – Parvis de La Belle par Jérôme

« Quoi ?! Vous avez une bibliothèque numérique à Grenoble ! »

5089_193_1d-touch-bibliotheque-streaming-musique

1D touch intègre la bibliothèque numérique

Les 3X8 fonctionnent à plein chez Bmol puisque dès l’aube à 12h, 5 membres de l’équipe Bmol/Bibliothèques de Grenoble et 1DLab ont présenté la toute nouvelle ressource de la Bibliothèque numérique : 1D touch, streaming équitable centré sur les labels indépendants.

Installé au beau milieu du marché parmi les stands : de Récup’ Zic (par les ressourceries de l’agglo), de vêtements, d’accessoires, de maquillage et de bijoux, notre échoppe suscita l’intérêt et connut un vif succès. Démos sur tablette et façon de s’y abonner (gratuitement) via une inscription dans les bibliothèques de Grenoble se succédèrent tout au long de l’après-midi…
Une belle journée ensoleillée, familiale et conviviale placée sous le signe de la musique puisque Frankito d’abord et le Paris DJ Soul System ensuite ont ambiancé le public qui avait eu la bonne idée de se déplacer.

LBE

Marché des créateurs

Bilan : plein de gens qui savent maintenant que la bibliothèque existe aussi en numérique et à distance, du soleil et des rires, des trésors chinés sur les stands, des verres qui trinquent, de la bonne humeur et… encore plein plein plein de musique et de musiciens à découvrir avec les labels indépendants de la plateforme 1Dtouch! D’ailleurs la discographie du festival est écoutable ici

Je le dis depuis la 1ère édition : le dimanche de Jour & Nuit, il faut connaitre ça une fois dans sa vie…

En espérant se croiser bientôt, ami lecteur amateur de musique, on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures en live and direct from les festivals de Grenoble ! [la semaine prochaine pour Rocktambule peut-être ?! Mmmmmmmhhhh]

Laisser un message