MASERATI, « Rehumanizer »

Pour bronzer intelligent en écoutant des petits sons frais qui vont bien, les discos de Grenoble vous conseillent pendant tout l’été les albums récents qui ont retenu notre attention. Des mini-chroniques sous la forme d’un cocktail d’été : 3 lignes + 1 vidéo + 1 visuel. Agrémentez d’1 mojito et laissez la musique remonter jusqu’au cerveau…

rehu

Ce quatuor d’Athen (Georgie) est connu pour balancer un gros son post-rock directement inspiré par la science-fiction des années 70, la cold wave et la robotique. Pour la faire courte, à l’écoute de Rehumanizer, on se croirait dans un univers proche des BO de John Carpenter, dans un Mad Max ou pris dans un vieux Iron Maiden, période Somewhere in Time.

Où trouver ce document ?

Author: Emeline

Enfant des années 80, elle s'est épanouie dans cet immense chaos musical et en reste cruellement nostalgique. Aujourd'hui encore secrètement amoureuse de Jon Bon Jovi, elle a pourtant élargi sa culture musicale et ne désespère pas d'écouter du Classique quand elle sera grande. Son leitmotiv : désacraliser l'image des bibliothèques et inviter Metallica pour la fête de la musique. En attendant elle boit trop de café et essaiera d'être à l'heure la prochaine fois c'est promis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.