ECOUTEZ LES VOIX DE CEUX QUI NOUS ONT QUITTES

 

 

 

 

 

 

Au-delà de vouloir faire un article nécrologique morbide sur la disparition d’artistes de cette année 2012, je vous propose à l’occasion des vacances de la Toussaint de réaliser un tour d’horizon de ces chanteurs et musiciens renommés qui sont décédés au cours de l’année (liste non exhaustive).

Un ultime hommage en faisant revivre leur voix et en vous incitant à venir emprunter leurs albums disponibles dans les bibliothèques de Grenoble.

Pour ceux qui aiment les grandes voix comme moi, quoi de mieux que les ballades de la sublime Whitney Houston disparue trop précipitamment. Pour se remettre du choc de sa disparition, j’ai la solution : écouter en montant le volume « I will always love you ».

Une autre dame de la pop américaine n’est plus, la sexy Donna Summer, pour les nostalgiques du disco. Alors pour se réconforter, il suffit d’emprunter une de ses compilations pour se rappeler le temps de sa jeunesse. De même pour la chanteuse de jazz-soul Etta James avec qui l’on peut continuer de s’émouvoir sur son titre « At last » repris par toutes les grandes chanteuses (Céline Dion, Cyndi Lauper…).

Côté groupes, 2012 fut aussi le départ de Robin Gibb l’un des trois frères des Bee Gees. Je me console en réécoutant le trio dans « You win again ».

D’autres membres de groupes ont également disparu comme Bob Welch le guitariste de mon groupe préféré Fleetwood Mac, Adam Yauch des Beastie Boys, Herb Reed des Platters, Davy Jones des Monkees ainsi que Jon Lord fondateur de Deep Purple.

Le monde est stone avec la disparation d’Eric Charden et de Frank Alamo pour les fans des yéyé. En Italie, hommage au chanteur Lucio Dalla, une star dans son pays. Idem pour le bluesman américain qui vivait en Allemagne Lousiana Red.

Finalement, ces défunts artistes nous ont offert leur talent pendant des décennies. Alors au-delà de leur disparition, ils survivront dans nos oreilles avec leurs voix éternelles si vous venez emprunter leurs cd et leurs dvd musicaux.

Author: Stéphane

Encyclopédiste des années 80 et collectionneur de 45 tours, il ne s'est toujours pas remis de la séparation du groupe ABBA. A toujours rêvé d'être un rockeur à la Rod Stewart mais aurait aimé aussi savoir jouer de la harpe celtique. Véritable archéologue du fonds commun Musique, il souhaite faire revivre des artistes inavouables à travers des articles et des vidéos sur Bmol, en assumant sans complexe son côté rétro et nostalgique de la génération Casimir! A osé un jour passer "Dancing Queen" à l'espace Musique et Cinéma de la bibliothèque Kateb Yacine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.