MENDELSSOHN interprété par CHAMAYOU

Vous en avez assez d’entendre les tubes du classique en musique de fond, de films, de fêtes et autres cérémonies ? Assez de la « Lettre à Élise » en sonnerie de portable, de ces deux mesures de Vivaldi qui tournent en boucle en attendant votre correspondant ?

Alors installez-vous confortablement en sirotant votre boisson favorite avant de filer sous la couette, et écoutez le jeune Bertrand Chamayou : son interprétation de quelques « Romances sans paroles » et autres pièces non rabâchées de Mendelssohn vous transportera dans un doux bien-être. Limpide, ciselé, joyeux, romantique, ce disque est un pur joyau de piano solo. La relève des Michelangeli, Rubinstein et autre Samson François est peut-être bien assurée…

Où trouver ce document ?

Author: Anne

Rêvant d'épouser un chef d'orchestre, elle s'essaie en cachette aux concertos de Mozart pour piano et orchestre, elle au piano et l'orchestre au cd. Rêvant d' être contrebassiste, elle s'achète un violoncelle pour ne pas changer de voiture. Différente de ses camarades blogueurs par son grand âge, elle tente de sauver bmol du désert classique et jazzistique ! Grisée par bmol, la montagne, la musique et le chocolat, bref tout ce qu'il faut pour sauver une bibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.