Al Tarba est un beat maker toulousain un peu touche-à-tout…Des instrus hiphop parfois bien sombres, de l’abstract hiphop voire de l’électro swing ; pas mal de collaborations (Raekwon, Zoxea ou Swift Guad), deux EP, cinq albums et de nombreux concerts avec ses potes de la Droogz Brigade, le MC est bien occupé depuis une dizaine d’années.

Aujourd’hui je vous présente deux albums : “Lullabies for insomniacs” et “Let the ghosts sing”, que je viens d’intégrer dans la collection de la bibliothèque Centre-ville et qui sont particulièrement plaisants.

let-the-ghost-singlullabies

« Lullabies for insomniacs » sorti en 2011 qui vient d’être réédité en version double Cd.
Un premier Cd presque exclusivement instrumental et rempli de samples de cartoons oldies, de bidouillages électro et de rythmes variés.
Sur le Cd 2, on continue dans la même veine, mais avec un peu plus d’invités.
Toujours des pistes bien faites entre électro swing et dark abstract hiphop, entre rêves et cauchemars, qui vous font cheminer dans une espèce de forêt touffue où l’on entrevoit des mondes étranges entre les arbres.

« Let the ghosts sings » est un album un peu plus expérimental, beaucoup plus sombre, après tout des fantômes qui chantent ce n’est pas forcément une image très joyeuse.
Seulement trois pistes avec des invités, le toulousain continu son voyage dans la musique instrumentale, et c’est bon comme ça. Des ambiances bien différentes selon les pistes, mais un album cohérent et vraiment bien fait.

Cette chronique décrit assez difficilement la beauté sonore créée par ce beat maker de génie, le mieux étant d’écouter, voire d’aller regarder ses clips, qui sont, comme sa musique parfois mignons et parfois très dérangeants.
http://altarba-beats.com/videos

Toute sa prod’ sur SoundCloud
où trouver ces documents ?

Laisser un message