Devoirs de vacances : le ukulélé en deux partitions et un CD

15 juillet : si vous êtes devant votre écran c’est que vous avez échappé au grand chassé-croisé de la mi-juillet mais que malheureusement, vous n’êtes pas à la plage… Heureusement Bmol a une solution pour chaque problème et pour vous aider à vous projeter mentalement sur les plages d’Hawaii, voici un petit article sur l’ukulélé.

Souvent considéré comme un jouet (au grand dam des puristes), l’ukulélé : petite guitare Hawaiienne, a été remis à la mode dernièrement par Julien Doré (l’avant dernier vainqueur de la Nouvelle Star). Non, il n’y a pas de sous-culture et la preuve en est, il a fallu attendre un télé-crochet pour revoir apparaître l’ukulélé à la télé.

Lukulélé et non pas le ukulélé, parce que derrière votre écran vous prononciez  » youkoulélé  » me trompe-je ? Grossière erreur, vous le prononciez à l’américaine, les Hawaiiens, eux, disent  » oukoulélé « , on parle donc bien de l’ukulélé et non du ukulélé. Voilà, ça c’était pour faire ma maligne.

Pour en savoir plus sur cet instrument mythique (souvenez-vous d’Elvis dans Blue Hawaii ou encore Marylin Monroe dans Certains l’aime chaud), plongez-vous dans ces quelques documents :

La méthode d’ukulélé / CYRIL LEFEBVRE (Hit Diffusion, 2007)

Méthode en français (ce qui est rare) et qui a l’avantage de proposer une vraie introduction à l’histoire de l’ Ukulélé, depuis son apparition (à Hawaii en 1879, suite à l’arrivée d’un bateau portugais), en passant par les différentes formes d’ukulélé et leurs accordages. Et surtout cette méthode propose une vraie approche de la culture ukulélé, elle présente les pionniers du genre et les virtuoses : les  » uke-heroes  » (pour resituer, Joe Satriani est un guitar-heroe, Troy Fernandez, moins connu, est un uke-heroe). Enfin, vous pourrez jouer de l’ukulélé dans tous les genres musicaux, de Pigalle à Arthur H ou encore Robert Crumb. Loin du stéréotype de la vahiné, une partition indispensable à tous les joueurs.

 

Ukulele heaven / IAN WHITCOMB (MelBay, 1999)

Méthode en anglais (eh oui), mais qui offre un large panel de chansons de l’âge d’or du ukulélé (1930-1960). Tous les vieux standards sont à vous, même si on ne les connaît pas tous. Mais rien qu’à lire les titres  » Where did Robinson Crusoe go with Friday on Saturday night ?  » (Où allait donc Robinson Cruoe avec Vendredi le Samedi soir ? ),  » A pretty girl is like a melody  » ou encore  » Moon of Waikiki« , on est en plein dans le cliché collier de fleurs et paréo. C’est terriblement kitch et donc forcément bon !

 

 

Hawai’i : Under the rainbow (Winter & Winter, 2006)

Un bon aperçu de la musique populaire Hawaiienne : chants traditionnels et ukulélés dans leur milieu naturel. Fermez les yeux, oui c’est bien le bruit de l’océan que vous entendez, ça y est, vous êtes en vacances !

Et pour les derniers récalcitrants qui pensent encore que les joueurs d’ukulélé sont des dragueurs en maillot de bain incapables de chanter autre chose qu’Aloa Hawaii, voici encore trois arguments pour vous convaincre du contraire : tout d’abord une vidéo incroyable d’un uke-héro Jack Shimabukuro qui reprend « While my guitar gently weeps » de George Harrison. Ensuite un superbe morceau de Cocoon « Humming bird« , chant et ukulélé s’il vous plaît (retrouverez les au Cabaret frappé le 24 juillet).

Enfin un site : Ukulele.fr , osez partager votre passion de l’ukulélé, vous n’êtes plus seul !

En conclusion, l’ukulélé, ce n’est pas ringard, c’est tendance. Si la tecktonik vous a donné des boutons, ne ratez pas l’occasion de vous venger cet été avec l’ukulélé !


While my ukulele gently weeps Envoyé par Youpinadi

Auteur : Emeline

Enfant des années 80, elle s'est épanouie dans cet immense chaos musical et en reste cruellement nostalgique. Aujourd'hui encore secrètement amoureuse de Jon Bon Jovi, elle a pourtant élargi sa culture musicale et ne désespère pas d'écouter du Classique quand elle sera grande. Son leitmotiv : désacraliser l'image des bibliothèques et inviter Metallica pour la fête de la musique. En attendant elle boit trop de café et essaiera d'être à l'heure la prochaine fois c'est promis!

4 Replies to “Devoirs de vacances : le ukulélé en deux partitions et un CD”

  1. Bien vu ! Je reste profondément traumatisée par mon expérience de la flûte à bec et du foot, disciplines ingrates imposées au collège… Le temps passe mais n’efface pas toutes les blessures. 🙂

  2. Et une fois plus le kazoo et la flûte à bec sont volontairement oubliés. Ah, le mépris des bibliothèques pour d’authentiques instruments populaires… 😉 Et je ne serais pas étonné si j’apprenais que la biographie du footballeur Emmanuel Petit ne fera pas partie de vos lectures estivales !

  3. Merci cher RC pour vos encouragements! Personnellement je pensais plus à l’ocarina ou la flûte de Pan pour mes prochains articles. 😉

  4. Bravo pour cet article et merci pour tous ces renseignements. Les couvertures des méthodes d’ ukulélé sont vintages à souhait. J’attends avec impatience vos conseils pour l’apprentissage de la cornemuse et du mélodica.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.