Les vacances sont finies, place au tumulte de la rentrée… Que nenni ! Voilà un disque qui vous ramènera illico en vacances ! Direction le Portugal avec l’ensemble Deolinda, deux guitares, une contrebasse et une superbe voix.

Avec l’album « Cançao Ao Lado », traduisez « La chanson d’à-côté », le trio nous promène entre fado et musique brésilienne. Un projet artistique qui mérite le coup d’oreille puisque Deolinda incarne une jeune fille originaire de Lisbonne qui observe le monde de la fenêtre de son appartement entouré de ses chats et de son poisson rouge. Ana Bacalhau nous chante le quotidien du Portugal, non sans espièglerie et humour. Mention spéciale pour le livret : chansons traduites en anglais et dessins très rigolos.

Du fado ? Oui, mais du fado décomplexé et qui joue avec ses propres codes. Avec Deolinda, on a envie de danser et de sourire, juste ça! Pourtant, tous les thèmes récurrents au fado sont présents : amour, trahison, jalousie, souffrance… mais à cela se mêle une certaine légèreté et un optimisme certain qui nous entraine au-delà des pleurs.

« Nous autres trentenaires vivons la crise depuis notre enfance. Au lycée, il y avait la crise; à l’université, il y avait la crise. Eh bien, nous avons survécu, sommes heureux et faisons de la musique« , dixit Zé Pedro, contrebassiste. Alors voilà, tout est dit, si comme moi l’ambiance de rentrée vous donne des boutons, un conseil, Deolinda !

Où trouver ce document ?

Categories : Album de la semaine - tags : ,

4 réponses

  1. David dit :

    Très bel album, en effet.
    J’ai passé mes vacances au Portugal, avec lui. Elu 3em album de 2009 world music pour le Times. A noter qu’il y a un certain mouvement pour que “Movimentos perpétuos associativos” soit le nouvel hymne portugais.

  2. Alexandra dit :

    Je suis en train de l’écouter là… C’est frais, ça me donne envie de retourner à Lisbonne…

  3. Alexandra dit :

    Rien que parce qu’elle s’appelle Ana Bacalhau, je vais sauter dessus ! Sur le cd bien sûr, pas sur la morue !

  4. Emeline dit :

    Jolie découverte! Merci Audrey !

Laisser un message