Dakhabrakha, c’est une expérience spirituelle à part entière… Visuelle comme musicale. A laquelle le live donne toute sa dimension.

Un homme, trois femmes, des chapeaux et costumes traditionnels ukrainiens : d’abord, une présence. Une prestance.

dakhabrakha-womad

 

On s’attend à des sonorités du même acabit. Et si les chants traditionnels ukrainiens sont effectivement largement repris au détriment de créations, le pont entre Anciens et Modernes est tendu, car ces chants se parent de rythmes actuels. Une world music aditionnée de dubstep, hip-hop, polyphonies lyriques…

Chaque membre chante et joue d’un ou plusieurs instruments.

L’énergie et l’osmose qui se dégagent du groupe sont impressionnantes.

 

Le projet musical du groupe Dakhabrakha (mon coup de cœur des Transmusicales 2013, et oui ça date un peu ! mais ils sont passés récemment à la Source, à Fontaine) est né au sein d’un lieu d’expérimentation de Kiev, le théâtre Dakh, avec la vocation d’illustrer des performances sur l’Ukraine mystique, couplées à l’univers des écrits de Shakespeare.

Le directeur du théâtre propose donc à Marko, actuel chanteur du groupe et alors comédien, d’utiliser pour ce faire la musique traditionnelle ukrainienne.
Marko invite trois chanteuses autodidactes de sa connaissance à participer au projet.
Pendant deux ans, leur musique accompagne les créations théâtrales du lieu.

Le groupe prend ensuite son indépendance et commence à jouer à l’étranger, en Europe de l’est, puis rencontre un succès inespéré à un niveau international. Une carrière commencée il y a une dizaine d’année.

Pour vous imprégner de leur univers déroutant (auto-proclamé « ethno-chaotique »), rien ne vaut le magnifique Concert à emporter réalisé en 2012 par le talentueux Vincent Moon :

http://www.blogotheque.net/2012/11/13/dakha-brakha/

 

Ou encore écouter le morceau « Specially for you » :

 

Bonne transe intérieure, et bonne claque musicale !

Où trouver ce document ?

Categories : A découvrir

Laisser un message