Retrouvez les disques sélectionnés par les bibliothécaires musicaux dans le réseau des bibliothèques de Grenoble. Cet été vous pouvez prendre dans vos sacs de plage 10 CD ou encore 20 partitions pour 6 semaines + 3 DVD musicaux pour 2 semaines, de quoi faire de belles rencontres … musicales bien sûr !

(Cliquez sur les titres en italique pour voir la disponibilité des documents).

MUSIQUE DU MONDE

smadj.jpgSMADJ
« Selin « 
Un hymne à Sélin et sa ville, Istanbul où vit l’artiste désormais. Histoire d’amour et d’amitiés, ce disque croise les influences : Erik Truffaz et Ibrahim Maalouf à la trompette, Talvin Singh aux tablas, et plein de musiciens turcs.

CHANSON FRANCAISE

chamfort.jpgALAIN CHAMFORT
« Une vie Saint Laurent »

En 16 tableaux, Alain Chamfort retrace la vie mouvementée du créateur de mode. Résultat,le récit captive, l’histoire émeut, la voix envoûte : au final un très bel hommage, sensible et aussi élégant que les créations du grand homme.

chez-leprest.jpgCHEZ LEPREST VOL.2

Comme pour le premier volume, un arc-en-ciel de voix aussi éclectiques que celles d’Amélie-les-crayons & Adamo, Francesca Solleville ou Olivia Ruiz, etc … interprète les chansons de cet artiste inconnu des médias, un hommage du vivant de l’artiste.

MUSIQUE CLASSIQUE

mendelssohn.jpgFELIX MENDELSSOHN
« Symphonies pour cordes nos 8, 9, 10 »
European Camerata, direction Laurent Quénelle
Le jeune Mendelssohn avait 22 ans lorsqu’ il composa une série de 13 symphonies en 2 ans! On pourrait dire : « c’est trop », la forme symphonique peut vite ennuyer, aucun instrumentn’étant vraiment en avant. Mais là, plongez la tête dans le paysage de la pochette, ce que vous entendrez est à l’image de cette photographie : lumineux , somptueux, émouvant, rafraichissant !

gershwin.jpgGEORGE GERSWIN ; JEAN YVES THIBAUDET piano
« Rhapsodie in Blue, Variations sur I Got Rhythm, Concerto pour piano en fa majeur « 
Encore une nouvelle interprétation de ces tubes du classique me direz-vous ? Oui mais dans leurs versions originales pour jazz band signées Ferde Grofé ! Alors avec Thibaudet, le flamboyant « French pianist » et l’Orchestre symphonique de Baltimore dirigé par Marin Alsop, ça swingue, ça bouillonne de rythmes et d’intelligence. Parfait pour se réchauffer dans ce début d’été.

bad-boys.jpgRécital BRYN TERFEL, baryton basse
« Bad boys » / Arrigo Boito, Giacomo Puccini, Gaetano Donizetti, Giuseppe Verdi ; Swedish
Radio Choir and Symphony Orchestra ; direction Paul DanielLe baryton-basse Bryn Terfel convoque ici un impressionnant gang de méchants garçons issus de personnages d’opéras et de comédies musicales célèbres. Une voix puissante, sombre, au service des mots. Venez, laissez vous séduire, basculez du coté obscur de… l’opéra.

INCLASSABLES

didierpetitv.jpgDIDIER PETIT
« Don’t explain : 3 faces pour violoncelle seul »
Le titre de ce disque fait bien sûr référence au monument de la littérature pour violoncelle que sont les suites pour violoncelle seul de Bach. 8 ans après les 3 premières « faces », Didier Petit nous démontre à nouveau que cet instrument aux allures de patriarche peut être d’une diversité et d’une modernité sans pareilles.

POP/ROCK

may-day.jpgPETER VON POEHL
« May Day »
Suédois naviguant entre Paris, Stockholm et Berlin, le chanteur nomade, gendre de Patrick Modiano, sort un deuxième album réussi : May Day. De la pop radieuse ou orageuse comme une manif de 1er Mai, thème d’une de ses chansons. Peter von Poehl tisse son cocon musical avec de délicats fils de soie : sons travaillés, harmonie des choeurs. Ses compositions limpides tirent sur une corde sensible sans lyrisme mais avec les rimes caressantes de Marie Modiano. [Gilles Médioni pour l’Express]

anebrun.jpgANE BRUN
« Changing of seasons »
Ane Brun c’est une voix envoutante qui souffle le chaud et le froid, un songwriting élégant et un univers onirique très personnel qu’on retrouve en images dans les vidéos de ses titres (allez voir « The Treehouse song »). Norvégienne exilée à Stockholm, elle signe ici son troisième album avec (3) cerises sur le gâteau : la sublime reprise de « True colors » de Cindy Lauper, « Big in Japan » d’Alphaville et « Island Blues » chanté en français avec les Suédois electro et jazzy de Koop! La dame nordique est raffinée et solide guitariste aussi !

JAZZ

trails-of-tears.jpgJACQUES COURSIL
« Trails of tears »

Jacques Coursil nous invite à suivre ce « sentier des larmes » derrière les indiens Cherokees évincés au 19ème siècle de leurs terres ancestrales au profit des blancs, au fil d’une musique pleine d’émotion, le sanglot toujours à fleur de trompette.

bobby-mcferrin.jpgBOBBY MCFERRIN
« VOCAbuLaries »
On a entendu les prouesses vocales de Bobby McFerrin dans toutes sortes de styles : classique, rythm and blues, gospel, musique du monde…Sur une idée de Linda Goldstein son manager, Roger Treece a repris certains airs et en a fait de nouveaux arrangements. Un long travail de 7 ans en collaboration avec des chanteurs talentueux, de Manhattan Transfert ou des New York Voices. Tout ça avec, comme paroles, un kaléidoscope de langues qui illustrent d’ailleurs la pochette du disque. Le résultat est enthousiasmant ! Que vous partiez en vacances ou au boulot, laissez-vous porter….

gustavson.jpgRIGMOR GUSTAFSSON & RADIO STRING QUARTET VIENNA
« Calling you »
On se souvient du bel hommage que le Radio String Quartet (classique dans la forme, décoiffant dans le fond) a rendu en 2006 au Mahavishnu Orchestra de John MacLaughlin : ici leurs cordes vibrantes rencontrent la voix élégante de la suédoise Rigmor Gustafsson, dans des reprises entre autres de Mingus, Stevie Wonder, Richard Bona ; avec mention spéciale pour « Fancy Nancy », une composition de la violoncelliste du quatuor, impressionnante d’énergie : en bref, vive le quatuor à cordes!

SOUL

ndambi.jpgN’DAMBI
« Pink elephant »

A la recherche d’une diva soul pour réchauffer vos nuits d’été, vous avez le choix : alors pourquoi pas lorgner du coté de Stax et de cet éléphant rose avec tout les ingrédients de la Great Black Music passée, présente et en devenir.

jesse-johnson.jpgJESSE JOHNSON
« Verbal penetration : volume one and two »

A la recherche d’un funky boy pour réchauffer vos nuits d’été, pas vraiment le choix : alors laissez vous pénétrer par le verbe et les riffs de guitare de ce proche de Prince. Un peu longuet ces 2 volumes ? Oui mais quand c’est long c’est…

REGGAE

joe-gibbs.jpgCULTURE & THE DEEJAYS AT JOE GIBBS 1977-79

Une plongée dans la Jamaïque des années 70 avec les mythiques deejays du studio de Joe Gibbs. Où quand le reggae croise cet art qui consiste à commenter la vie quotidienne, sociale et politique. Un hommage à ces glorieux anciens qui ont inspiré les rappeurs
d’aujourd’hui.

RAP/HIP-HOP

nas-damian-marley.jpgNAS & DAMIAN MARLEY
 » Distant relatives »
Le mélange de 2 univers proches et éloignés à la fois, rap et reggae. Une revisite de ces styles musicaux avec comme points de convergence des textes engagés et un intérêt certain pour l’Afrique. Une vraie bonne surprise pour ces 2 icones qui invitent également Joss Stone, Lil’ Wayne et K’Naan.

ELECTRO

opa-hey.jpgKOTTARASHKY
« Opa hey! »
Kottarashky habite à Sofia et, en un (premier) album, prend la place de premier de la classe du bidouillage sonore . Avec ses enregistrements dans les campagnes bulgares, les boucles de voix, cuivres, accordéons, vibraphone, percussions, guitares ou contrebasse; il construit des morceaux au swing imparable. Nourri de folklore des pays de l’est mais aussi de jazz, de blues ou d’électro Kottarashky façonne des sonorités parfois hypnotiques. Tout ça avec un sens du groove et un art du sampling presque « indécents »! Pour ceux qui n’aiment pas le Balkan beat box ou les fanfares tsiganes, essayez Kottarashky!

BLUES

genuine-negro.jpgCAROLINA CHOCOLATE DROPS
« Genuine negro jigs »

Des reprises de standards du blues, dans des arrangements dépouillés et efficaces (chant, violon, banjo, percussions), dont le « Why don’t you do right? », fameux tube de Peggy Lee, d’une sensualité parfaitement estivale.

jungle-blues.jpgC.W. STONEKING
« Jungle Blues »

Une rencontre improbable avec un bluesman australien aux multiples influences: pre-war blues, calypso, jazz, folk music… Une musique riche, sensible et teintée d’une pointe d’humour. Un très beau disque et un artiste sorti tout droit d’un cabinet de curiosités musicales : à suivre de près!

MUSIQUE DE FILM

fantastic_mr_fox_.jpgALEXANDRE DESPLAT
« Fantastic Mr Fox » (B.O. du film de Wes Anderson)
Alexandre Desplat c’est la musique de « Benjamin Button », « Un prophète », « The ghost writer » ou encore « De battre mon coeur s’est arrêté ». Nommé aux oscars en 2010 pour la B.O. de « Fantastic Mr Fox », il rate de peu le prix au profit du film « Là haut », des studios Pixar. Dommage pour cette excellente B.O. dont les compositions sentent bon le terroir et sont pleines d’émotion et d’humour : des rappels aux Rolling Stones et aux Beach Boys, sans compter la chanson de Jarvis Cocker et son banjo : un régal !

MUSIQUE POUR ENFANTS

cocorio.jpgISABELLE CAILLARD
« Cocorio, chansons et comptines »
Depuis quelques jours, un vent froid emporte mes dernières sensations estivales. Heureusement, Cocorio est arrivé ! Il ne réchauffe pas seulement les oreilles, il donne envie de danser…mais qu’est-ce donc ? C’est un des petits derniers de la collection livres disques d’Enfance et Musique. « Un univers d’images (d’Antonin Louchard, s’il vous plaît) pour accompagner l’écoute ». Cocorio, d’Isabelle Caillard est un CD sorti en septembre 2003. Il est repris aujourd’hui sous forme d’un livre-CD cartonné que l’on confie avec bonheur aux petites mains, avec une sélection de 11 titres de l’album original.
Cette petite perle est remarquable à plusieurs titres :
– elle remet au goût du jour de très belles comptines traditionnelles qu’il serait dommage d’oublier
– elle propose une orchestration surprenante autour des rythmes de la samba pour adapter des comptines aux sonorités parfois moyenâgeuses.
Alors, on se laisse porter, on se trémousse en famille pour se réchauffer sans cheminée grâce à cette musique magique entre tradition et modernité. Pour tous les petits pieds et les grands pieds, à partir de 2 ans.

weepers_circus.jpgWEEPERS CIRCUS
« Weepers Circus à la récré »
Quelques pas de danse…Un p’tit bal musette, ça vous dit ? Alors entrez dans la danse avec les Weepers Circus. Ce groupe de rock strasbourgeois nous a concocté un savoureux mélange de ses propres compositions et de chansons traditionnelles dans ce un
livre-cd pour les petits et les grands enfants. Pour l’interprétation il s’est entouré, entre autre, d’Olivia Ruiz, Didier Lockwood ou Juliette…la liste est longue. Le résultat vaut le détour et cerise sur le gâteau, pendant que vos gambettes battent la mesure, vous en prendrez plein les mirettes grâce aux illustrations de Môssieur Tomi Ungerer. Ca donne presque envie d’aller en vacances à Strasbourg tout ça …

Categories : A découvrir - tags :

Laisser un message