C’est l’histoire d’un Canadien qui n’avait pas la voix de son physique. A 21 ans à peine, Colter Wall porte son Stetson comme un vieux cowboy de l’Iowa. Il en a hérité la voix aussi, grave, rugueuse et chargée d’émotion comme celle d’un homme qui a déjà vécu deux vies. Lonesome cowboy il l’est aussi sur scène, seul avec sa guitare il grogne en douceur des complaintes folk à vous tirer les larmes. On entend la mélancolie d’un Johnny Cash, la country d’Hank Williams ou la poésie de Ray Lamontagne dans son album doux amer empreint de solitude et de grands espaces.

Où trouver ce document ?

Categories : A découvrir, Album de la semaine - tags : , ,

Laisser un message