manslaughter

Rappelez- vous, début des 90’s les noces du rap et du métal étaient célébrées par une flopée de groupes : Rage Against the Machine bien sûr, Faith No More et avant eux Run Dmc et Aerosmith, Public Enemy avec Anthrax et… BODY COUNT, figure de proue du mouvement. Même Cypress Hill, habituellement partisan d’un rap lent et enfumé avait succombé à la mode (l’excellent Skull&Bones…)

Pour une fois le sticker « Parental advisory »1 n’est pas là pour la décoration. Amateur de politiquement correct, passez votre chemin ! Ici c’est du « bitch », « nigga »2, « motherfucker », « fuck » à ramasser à la pelle. Le record est détenu par le titre « 99 problems BC » où le mot « bitch » est prononcé 60 fois… A ce niveau, cela en devient simplement risible et je préfère penser qu’on est dans le second degré (involontaire ?). La pochette est du même acabit et ne déparerait pas pour une affiche de film de série z : poses grotesques, fusil à canon scié, machette, flingues, hache, projections de sang et mines patibulaire de rigueur et le clip ci-dessous est à l’avenant…

Car le problème avec Ice-T, c’est qu’il a beau dire n’importe quoi (en gros insulter les meufs, dénoncer la féminisation de la société ou « l’assistanat » (« Get a job »), il le fait avec un rythme et un sens de la « diction » parfaite. Un vrai problème déontologique… Et pourtant, on peut être complètement insensible à ce jeu de pose façon gangsta et pourtant apprécier à sa juste valeur ce mélange de rap et de métal explosif. Et cet album propose la quintessence du genre : riffs accrocheurs, soli de guitare façon trash année 80 (Ice-T a recruté 2 fines lames du genre et ça s’entend), flow martial du rapper en chef, groove énorme, etc. Quelques perles : « Take shit, Get shot », “Pray for death”, « 99 Problems BC», « Bitch in the pit », “Manslaughter” et même une sucrerie presque incongrue sur un tel album : “I will always love you”3. Enfin pour finir, cerise sur le gâteau, une reprise impeccable de Suicidal Tendencies : « Institutionnalized 2014 »…

  1. pour « Avertissement parental ». Crée en 1985 aux États-Unis suite à une campagne de pression du parti républicain et d’associations conservatrices « effarés » par la crudité de certains textes… []
  2. pour « nigger »; on notera que depuis longtemps le terme est utilisé voire revendiqué par une partie de la communauté noire des États-Unis, en particulier dans le milieu du rap. Une manière de retourner le stigmate et de vider l’insulte de son sens… []
  3. les amateurs auront reconnu un court extrait du Band Of Gypsys d’Hendrix joué à la basse []
Categories : Album de la semaine - tags : ,

Laisser un message