MOLECULE, « Climax »

A la première écoute de Climax, on retrouve tous les ingrédients qui caractérisent le genre électro-dub à la française, cependant quand on prête une oreille attentive on découvre toute la richesse et la subtilité de son compositeur : Molecule.

Déjà remarqué par Télérama et de nombreux webzines musicaux, il s’agit du troisième album du compositeur et arrangeur parisien. Connu pour être un remixeur de talent (LES Artistes de Santogold, Politic kills de Manu Chao), tout le monde s’accorde à dire que Molecule apporte un souffle nouveau au dub français (genre malheureusement souvent réduit à de la musique pour fêtes étudiantes en plein air).
Le compositeur avait déjà trouvé un certain public grâce à ces deux albums précédents Molecule in dub et In Dub V1.0 accompagnés de belles performances live l’année dernière, notamment au printemps de Bourges. Avec Climax, Molecule nous fait redécouvrir son dub hybride, mêlant des arrangements audacieux qui flirtent avec le Hip Hop, le reggae voire le Trip Hop. Si la production est très étudiée, Molecule fait aussi la part belle aux interprètes différents et originaux qui participent à cet album. Ainsi, on peut trouver aux côtés du chanteur Zig Zag : Leeroy mais aussi Charlélie Couture et Arielle Dombasle (méconnaissable je vous rassure). Climax est un album éclectique qui fait songer par moment à du Thievery Corporation (Faluja) alors que, quelques pistes plus loin, la participation de Charlélie Couture fait surgir de nulle part le spectre de Gainsbourg (Sweet Message). Toujours à la recherche d’une alchimie sonore, Molecule réussit avec Climax à faire un dub décomplexé, véritable condensé d’une électro ingénieuse, presque organique.

Où trouver ce document ?

Author: Anne-Sophie

Aux douces heures de l'adolescence, quand tout le monde fume sa première cigarette, elle écoute ses premières cassettes de rock très '90s' piquées à sa grand sœur. Dès lors elle devient boulimique de musique et cherche sans arrêt à découvrir de nouveaux talents qu'elle pourra aller voir en concert et en festival. Elle rêve secrètement de savoir jouer de la guitare mais éternelle flémarde, elle préfère écouter ceux qui ont fait leur preuve. Incapable de choisir entre les différents styles musicaux, elle adore le rock mais aussi l'électro, le reggae, la chanson et presque tout ce qui est difficile à enfermer dans un seul genre. Enfin, si la musique classique reste un mystère, elle clame sans complexe que c'est la faute de ses parents.

3 Replies to “MOLECULE, « Climax »”

  1. Contente que ça t’ait plu, moi j’avais aussi craqué sur la pochette du disque 🙂 bref en plus de la musique il soigne le packaging!

  2. Très bon morceau et la vidéo m’a bien plu aussi ! Un groupe qui vient s’ajouter à la déjà longue lignée française des High Tone, Zenzile (première période), Improvisators Dub, Brain Damage et autres Picore tout en y ajoutant son grain de sel. Une belle découverte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.