Juliette, c’est une petite bonne femme potelée bourrée de talent et de fantaisie. Egale à elle-même à chaque nouvel album, c’est un vrai régal des oreilles : des mélodies et des paroles à vous donner envie de danser dans la rue avec le sourire aux lèvres (« tu ronfles ! », « la jeune fille ou le tigre« ).

Au milieu de l’album, surprise : Juliette chanterait faux ? Ouf, ce n’est qu’un hommage aux « casseroles » du show-business (« Casseroles et faussets« ) et au phénomène Florence Foster Jenkins, chanteuse ratée à qui le richissime mari permit de produire des disques inoubliables.

En plus, elle ne se contente pas de chanter, elle compose tout et parfois pétrit elle-même son piano avec une joie communicative.
Un vrai bonheur qui nous confirme la venue du printemps !

Où trouver ce document ?

Categories : Album de la semaine - tags :

Laisser un message