DUFFY est une jeune galloise de 23 ans. Elle fait partie de ce nouveau courant appelé « Blue eyed soul » qui désigne des chanteurs blancs qui jouent de la soul, musique traditionnellement interprétée par des noirs.

La figure de proue de ce mouvement est bien sur Amy Winehouse qui a révélé au monde qu’une blanche pouvait aussi faire de la soul… et comment ! Cette figure maternelle est si prégnante que la presse anglo-saxonne a crée un sous-courant : les New Amys. Duffy en fait partie, tout comme une autre soulwoman remarquée, Adele, auteur d’un excellent 1er album « 19 ».

C’est qu’elle a tout d’une grande Duffy, une voix, une attitude, des compos très années 60 qui tiennent la route. C’est sur, rien de très novateur chez elle. Juste un beau brin de voix, un beau brin de fille qui donnerait envie de se mettre en travers de la route de ce taxi pour consoler la blondinette et lui dire: alors mon petit chat, dis-moi qui est ce gros méchant qui t’a fait du mal que j’aille lui casser sa gueule! Voilà ce que m’évoque ce morceau de Duffy… Le gros chagrin d’une petite blonde larguée par son mec… une de plus dans la soul… Car même en ne comprenant pas bien l’anglais on se doute que la belle doit avoir une grosse peine de cœur.
Alors si le titre de Duffy vous a plu, venez la découvrir, elle et ses copines, à la bibliothèque.

PS : ma chérie, ne t’inquiète pas, je ne l’arrêterai jamais ce taxi…Cet article, c’est juste du journalisme, ou de la critique musicale appelle ça comme tu veux.. Tu sais c’est mon nouveau métier, parler de musique sur ce blog. En y racontant des choses vraies ou pas, de la réalité arrangée, du ressenti, des choses qui m’ont marquées. Parce que c’est aussi ça la musique, des moments qu’on a envie de partager…

Où trouver ce document ?

Categories : Album de la semaine - tags :

3 réponses

  1. Elsa dit :

    Merci de m’avoir fait découvrir Adele ! En revanche, de voir la pochette de son CD à coté de celle de Rockferry et de This is the life d’Amy Macdonald, j’ai comme l’impression d’une standardisation…

  2. Jérôme dit :

    Mais puisque je vous dis que c’est le professionnel qui parle et pas l’homme!! De toute façon c’est dans les films qu’on se met en travers d’un taxi, dans la réalité le taxi c’est celui qui t’éclabousse pendant que t’attends à l’arrêt de bus comme un prolo !

  3. Rosie dit :

    Les histoires d’amour qui finissent mal sont un bon terreau pour les chansons soul…
    Continue comme ça, mon gaillard, et c’est toi qui sera dans le taxi à pleurer tout ton « soul ».

Laisser un message