AHMAD JAMAL, « BLUE MOON »

Un après-midi pluvieux, une maman entre chez un disquaire grenoblois, regarde tristement la vendeuse et lui demande : « Vous auriez un album pour des jeunes parents fatigués? ».

La maman repart avec « Blue Moon« , bien rangé dans la poussette et … voilà comment le dernier Ahmad Jamal est devenu mon doudou-musical.

Après les envies de fraises, j’avais des envies de piano, de quelque chose de tranquille, d’accessible et de reposant … voire de réconfortant. Comme un « Free Hug » musical qui me dise « tout va bien, c’est pas grave, tu vas y arriver! ».

Blue Moon s’est avéré être la réponse à mes attentes : sur cet album enregistré en live à New York, Ahmad Jamal se frotte aux standards du jazz. En ressort une musique feutrée et intimiste, un piano virtuose mais en retenue … un compromis idéal entre cool et groove.

J’en conseille vivement l’écoute aux néophytes (dont je fais partie) car ce combo piano-contrebasse-batterie-percussion, formation sobre et classique est une excellente entrée en matière.

Vous l’aurez compris, Blue Moon est d’abord pour moi une histoire d’émotion. Son écoute me replongera toujours dans une parenthèse hors du temps, une petite bulle privée dans laquelle babille un bébé, ma petite note bleue à moi.

Où trouver ce document?

Author: Emeline

Enfant des années 80, elle s'est épanouie dans cet immense chaos musical et en reste cruellement nostalgique. Aujourd'hui encore secrètement amoureuse de Jon Bon Jovi, elle a pourtant élargi sa culture musicale et ne désespère pas d'écouter du Classique quand elle sera grande. Son leitmotiv : désacraliser l'image des bibliothèques et inviter Metallica pour la fête de la musique. En attendant elle boit trop de café et essaiera d'être à l'heure la prochaine fois c'est promis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.