LA SAGA DE LA SOUL MUSIC

Figures de la soul music

Aretha Franklin, la dernière grande voix féminine de la soul, vient de s’éteindre. On célèbre aujourd’hui ses funérailles. C’est le moment de vous raconter l’incroyable saga de la soul music…

La soul est née dans la communauté noire américaine, de la fusion du gospel et du rhythm and blues. C’est une aventure extraordinaire, une fièvre musicale planétaire qui donnera naissance au disco, à la funk, au hip-hop, et  à la pop.

La soul est le produit d’une Amérique oubliée, celle des afro-américains.

C’est un jeune pianiste aveugle de talent, Ray Charles, qui invente en 1954 ce nouveau style musical. Durant les années 50, Ray Charles avec la chanteuse Ruth Brown, surnommée petite demoiselle du rhythm and blues, et Jerry Butler, construisent leur notoriété sur les chemins de la gospel highway par des tournées interminables dans les communautés noires du pays. Leur musique dynamique attire aussi des blancs voulant danser et s’amuser sur de la musique rythmique et sensuelle.

Ray Charles, cherchant sa voie musicale, révolutionne ainsi la musique en réunissant les cantiques de l’église noire de son enfance, aux rythmes saccadés et sensuels du rhythm and blues, la musique populaire des afro-américains depuis les années 40, que l’on qualifiait alors de musique ethnique.

Il est influencé par le virtuose saxophoniste Louis Jordan, par son jeu de scène et son swing, ainsi que par le crooner de jazz et de rhythm and blues Nat King Cole et Big Joe Turner qui fut l’un des précurseurs du rock’n’roll.

L’époque veut que l’on cherche à s’amuser en dansant pour oublier le racisme et la ségrégation qui fait encore rage. La soul se décloisonne pour toucher aussi le public blanc, sitôt c’est l’engouement et l’enthousiasme pour ces rythmes urbains de la musique noire.

Figures de la soul

La soul devient un élément fort d’une nouvelle identité noire dans le cadre du mouvement pour les droits civiques, incarnant l’émergence de l’expression des vérités des noirs américains face aux inégalités raciales.

La bête de scène James Brown donne à la soul un dynamisme très sexy, tandis que Sam Cooke devient une star avec sa voix de velours et s’engage dans la lutte politique pour la cause des noirs avant de mourir brutalement en 1964. Ce dernier ouvre la voie à Salomon Burke baptisé le king of rock n’soul.

Les années 60 furent l’âge d’or de la soul, avec Aretha Franklin, the Queen of Soul.

Pour faire face au rock’n’roll des blancs dont les succès sont souvent des reprises de chanteurs noirs, des labels sont créés pour organiser et promouvoir les chanteurs afro-américains dans le monde entier. Comme Atlantic Records à New-York produisant Percy Sledge, Wilson Pickett, Roberta Flack, Luther Vandross et Ben E King.

Le label Stax de Memphis pour Rufus Thomas, Otis Redding, Isaac Hayes, William Bell, ainsi que le Philadelphie International Records (PIR) pour Harold Melvin, the Three Degrees, Billy Paul.

Puis la grande Motown de Berry Gordy à Detroit fait monter la fièvre de la planète soul dans les années 70 avec Diana Ross et les Surpremes, The Temptations, Jimmy Ruffin, The Commodores, Gladys Knight, Smokey Robinson, Marvin Gaye, Stevie Wonder, The Jackson Five

Autres grandes voix de la soul sur d’autres labels : Curtis Mayfield, Dionne Warwick, Etta James, Al Green, Al Jarreau, Aaron Neville, Bobby Womack, Barry White.

La soul, après avoir influencé le disco, la funk, le hip-hop dans les années 70- et 80,  va influencer la pop comme celle de Michael Jackson, Lionel Ritchie, Prince, Sade, Tina Turner ou Mariah Carey.

Aujourd’hui la néo soul s’exprime avec des artistes très divers tels que Alicia Keys, John Legend, Maxwell, Sam Smith, Robin Thicke, Mark Ronson, Bruno Mars, Neyo, Seal, Aloe Blacc, Duffy, Adele, Amy Winehouse, Jose Stones,  Macy Gray, Selah Sue ainsi que les artistes de r’n’b.

Si vous avez en vous l’âme de la soul, en hommage à Aretha, rendez-vous dans vos bibliothèques à la cote 1.4 et sur Divercities (ex 1DTouch), l’offre de musique en ligne accessible depuis la Numothèque de Grenoble.

Où trouver Aretha Franklin ?

Où trouver les DVD et livres sur la soul ?

Auteur : Stéphane

Encyclopédiste des années 80 et collectionneur de 45 tours, il ne s'est toujours pas remis de la séparation du groupe ABBA. A toujours rêvé d'être un rockeur à la Rod Stewart mais aurait aimé aussi savoir jouer de la harpe celtique. Véritable archéologue du fonds commun Musique, il souhaite faire revivre des artistes inavouables à travers des articles et des vidéos sur Bmol, en assumant sans complexe son côté rétro et nostalgique de la génération Casimir! A osé un jour passer "Dancing Queen" à l'espace Musique et Cinéma de la bibliothèque Kateb Yacine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.