Le 07 avril dernier, en clôture du festival Détours de Babel, l’Ensemble Links était en concert à la Belle Electrique dans « Music for 18 musicians » de Steve Reich.

D’abord, la scène. Impressionnante ! 4 pianos à queue face à face, 5 marimbas, 1 vibraphone. Instruments et instrumentistes, tous face à face comme si le duel devait avoir lieu. Et pourtant aucune guerre. Plutôt un mouvement aquatique, comme si les sons qui se rencontrent pouvaient agrandir la clarté auditive. Une douceur aussi, qui vous saisit et vous emporte sans vous relâcher une heure durant; Répétitif me direz-vous…oui répétitif à l’envie et pourtant toujours dans la nuance et la subtilité. Quelques variations qui font comme les courants froids de la mer qui font parfois hérisser l’épiderme. Mais jamais rien d’épidermique. Comme si la vie liquide venait recomposait nos vies en miettes.

L’ensemble Links fait revivre Music for 18 musicians, œuvre composée en 1976 par le musicien américain Steve Reich, et nous offre un pur moment de plaisir. Voix mêlées  aux sons hypnotiques des percussions, cordes dialoguant avec les clarinettes basses sans jamais hausser le ton, toute la construction de la pièce semble vouloir produire un langage harmonique bien loin de l’idée d’une musique minimaliste. Magique !

Laisser un message