Détours de Babel – du 17 mars au 7 avril 2017

Le printemps arrive, et avec lui les Détours de Babel nouveaux !

Du 17 mars au 7 avril, on ne saura plus où donner de la tête dans l’agglomération grenobloise : 90 concerts, 38 lieux différents dans 20 communes de l’Isère. Il y en aura pour tous les publics et tous les goûts : des ciné-concerts, du théâtre musical, des contes pour grands et petits, du jazz, des musiques populaires du monde, un quatuor à cordes, de l’opéra, et bien sûr les fameux bals du samedi soir (ainsi que les non moins fameux brunchs du dimanche).

Et tous cela sur le thème des mythes et des légendes, depuis les récits évoquant la naissance de l’humanité jusqu’aux rêves futuristes de voyages cosmiques.

Les Bibliothèques de Grenoble sont là pour vous vous aider à vous orienter dans cette offre foisonnante : certains des artistes programmés sont présents dans nos collections sous forme de disques compacts, d’autres sont en écoute en ligne sur la plateforme 1dtouch   à laquelle vous avez accès grâce à votre abonnement en bibliothèque.

Et comme chaque année les Bibliothèques prennent part à la fête : le samedi 18 mars à 14 heures, la Bibliothèque Municipale Internationale vous propose une rencontre slamée avec Marc Nammour, du groupe de rap La Canaille ; Marc Nammour qui fit partie du projet « Debout dans les cordages » avec Zone Libre (Serge Teyssot Gay et Cyril Bilbeaud), sur des textes d’Aimé Césaire :

Marc Nammour sera le soir même à La Source dans « 99 » (le numéro du département fantôme attribué aux personnes nées à l’étranger) avec Lorenzo Bianchi Hoesch, Amir Elsaffar, Rishab Prasanna et Jérôme Boivin :  une création riche en émotions mêlant poésie scandée, musique irakienne, indienne et jazz, musique électronique et traitements en temps réel, qui sera, n’en doutant pas, aussi forte et engagée que ses prestations avec Zone Libre.

Zone Libre qui pour sa part revisitera en direct et en duo guitare-batterie, le film de Stanley Kubrick « 2001 l’Odyssée de l’espace » dans une version « light » le 28 mars à  l’INP Grenoble.

Author: Martine

Si j'avais le choix de la couleur, j'aimerais assez être bleue, comme la note du même nom; si j'étais une note, j'aimerais être n'importe quelle petite croche de l'adagio du concerto pour clarinette de Mozart (et je promets de rester bien à ma place), ou encore un silence entre 2 notes de Thelonious Monk; si je devais changer de métier, je me vois bien pâtre sur un rocher chez Schubert ou ornithologiste chez Charlie Parker… Mais bon, j'avoue, dans la vraie vie je m'appelle Martine, et je suis amatrice, outre de musiques en tous genres - mais plus particulièrement celles qui passent à des heures impossibles à la radio - de moelleux au chocolat (avec un fond de sauternes), car c'est bien connu, ventre affamé n'a point d'oreille, et dans notre métier, les oreilles, c'est essentiel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.